6 mai 19 – De Cuenca à Guayaquil – J33

La nuit a portée ses fruits, c’est décidé, nous allons aux Galapagos ! Nous y passerons une semaine à partir de demain. Nous achetons les vols (ça fait mal au porte-monnaie), nous jetons un œil aux hébergements, mais nous chercherons directement sur place. Les prix font un peu peur quand même… Nous réservons tout de même une nuit pas loin de l’aéroport de Guayaquil pour ce soir.

Une fois cette affaire réglée, il est temps de tchatter avec notre opérateur internet préféré. En effet, il nous demande de restituer la box et le décodeur sous peine de payer la modique somme de 100€ pour l’un et 250€ pour l’autre… Vous vous doutez bien que nous avons déjà renvoyé le matériel, preuve à l’appui. Bref… Le tchat, c’est pas trop ça, mais ça finit par fonctionner. Les références avaient été inversées à la réception, tout est rentré dans l’ordre.

Nous traînons à l’appartement, de toute façon, il pleut ce matin. Cet après-midi, nous partirons en bus pour rejoindre Guayaquil. Nous allons suivre le conseil d’Aurélien, nous allons prendre un minibus. Ils ne partent pas très loin l’appartement, sont plus rapides et pas beaucoup plus chers.

Eric, le voisin du dessous, vient nous rendre visite. Il était parti en week-end et n’avait pas pu être là pour notre arrivée. Nous papotons un peu et voilà qu’il est temps de partir.

Les sacoches se reposent pendant une semaine !

Nous filons prendre un taxi, arrivons à la société de minibus. Un homme nous arrête à la sortie du taxi nous demandant de remonter dedans. Il dit au taxi de rattraper un bus qui vient de partir. C’est parti pour une course folle, le taxi zigzague entre les voitures et les cars. Les enfants sont comme des fous ! Nous avons enfin notre moyen de transport en vue.

Nous prenons les places restantes et sommes un peu dispatchés, mais globalement bien installés.

Le minibus traverse le parc National de Cajas. C’est magnifique ! Quelle frustration d’être derrière une vitre et de ne pas pouvoir s’arrêter au gré de nos envies !

Après avoir passé un col à 4168m, nous amorçons la descente dans le brouillard et la pluie. Le chauffeur conduit comme un dingue… Il double n’importe où mais même avec une voiture en face, ça passe toujours (heureusement). Beaucoup de boue et de pierres sur la route nous montrent qu’ici la saison des pluie est bien active.

Trois heures se sont écoulées quand nous arrivons à destination. Il fait nuit, chaud et humide. Ça change des montagnes ! Nous prenons un taxi pour rejoindre l’hôtel, il nous fera payer 3$, c’est très clairement du vol. Mais Papa paye alors que Maman était prête à expliquer sa façon de penser au chauffeur… La chambre n’est pas exceptionnelle, mais c’est pour une nuit. Nous sortons prendre le dîner, le restaurant le plus proche de l’hôtel est cher, pas de merienda, que des plats à la carte, mais ça fera l’affaire.

Les enfants sont épuisés, il est plus de 21h00, plus que l’heure d’aller se coucher.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. JY dit :

    Hello, bien l’improvisation :-). Bonne route

  2. Cécile dit :

    hello
    Vous faites bien pour les Galapagos ! L’occasion ne se serait peut être jamais représentée…
    Votre opérateur préféré aurait il un problème de données ou de référentiel XD
    Bonne continuation

  3. Chris dit :

    Super les Galápagos ! Une fois la bas, aucun doute que vous ne regretterez pas votre décision 😉

  4. Mickael C dit :

    Vous avez raison pour les Galapagos, ça vaut le coup, et l’occasion ne se représentera peut-être pas. Les enfants vont adorer. Bonjour aux iguanes et autres fous à pattes bleues !

  5. Mamie dit :

    Coucou les enfants profitez bien de votre séjour en Galapagos prenez des photos des animaux. Et reprenez des forces pour reprendre la route . Grooos bisous mes petits bouts mamie 💞💞

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.