19 avril 19 – De Pujili à Yambo – 38 km (329 km) – J16

Ce matin, nous prenons vraiment notre temps (malgré le réveil matinal). Les pompiers nous interrogent sur les vélos, sur notre voyage. Un prend la place de Maman pour essayer et un autre prend la place de Martin pour faire un tour !

Nous décollons vers 11h50 et nous arrêtons donc en ville pour manger. Ce coup-ci nous prenons une fanesca, plat du vendredi saint, une soupe avec 12 céréales (pour les 12 apôtres) et du poisson, avec toujours un plat en plus. Ça fait beaucoup, à chaque fois, nous mangeons deux almuerzo à 4.

Nous ne savons pas encore jusqu’où nous allons aller. Nous verrons bien… Maman a pris un médicament hier soir, il a fait effet, ça devrait donc aller mieux aujourd’hui. Nous partons direction Ambato par une petite route pour éviter la Panaméricaine.

Le début est quasiment plat, s’en suit une belle montée qui fera rebrousser chemin à un camion ! Mais elle n’aura pas raison de nous (même si nous descendons de vélo pour pousser). Nous avançons, traversons des petits villages et nous faisons surprendre par des chiens. Nous avons trouvé un intérêt à transporter les bâtons ramassés par les enfants 🙂 Aucun besoin de frapper, il suffit de les lever pour que les chiens s’écartent.

La pluie s’en mêle par intermittence. Une descente bien raide accompagnée de la montée qui suit. Aïe ! Maman a de plus en plus mal au ventre, mais pas le même problème qu’hier, c’est l’inverse ce coup-ci ! Décidément, elle n’a pas de chance ! La route est à moitié une piste avec beaucoup de trous et de bosses. Elle perd la fixation de son phare sans s’en rendre compte. Heureusement, le phare n’a rien. Nous refixons rapidement à l’aide de strappal et il est l’heure de faire la pause goûter.

Maman ne va vraiment pas bien. Nous regardons où nous pourrons faire une halte pour la nuit. Il y a un motel au bord de la Panaméricaine, nous nous y arrêterons sûrement. Il est déjà plus de 17h30 et il nous faut nous poser avant la nuit.

Nous rejoignons l’autoroute après une ultime phase de poussée. Et apercevons le motel. C’est en fait un “hôtel de l’amour” 😀 Il est possible de rentrer avec sa voiture, fermer le garage, rejoindre la chambre et repartir en toute discrétion. Maman négocie la nuit à 15$ au lieu de 20 (c’est toujours ça de gagné).

Nous allons manger un peu en amont. Les gens sont sympathiques, Martin et Lucas font les fous avec les balançoires et forcément, Martin s’ouvre au menton. Il va falloir lui mettre du stéristrip pour que ça se referme correctement. Pendant ce temps, Lucas fait du kart !

Il est maintenant temps de dormir, tout le monde est fatigué. Demain sera une journée courte, nous ferons étape à Ambato et espérons être hébergés en warmshower.

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Fanny dit :

    Hâte de lire la suite de tout ça ! Un suspens chaque jour 😁
    Tonton Abdou m’a dit « tu sais Fanny, si on doit faire la même chose que ta sœur, sache que j’abandonnerai au bout d’une semaine ! » 😂 j’étais pliée !
    De gros bisous

  2. Mamie dit :

    Coucou ma puce j’espère que ton mal de ventre va passé. Les gens sont sympathiques avec vous . Les pompiers vous logent souvent c’est cool .les enfants s’amusent bien . Continuer bien bon courage toujours de belles photos bisous mamie 😚😚😚

  3. Cécile dit :

    Ça fait plaisir de voir que le moral est meilleur qu’il y a quelques jours
    Et quelle aventure humaine !
    Bon courage à toute la tribu

  4. Valérie dit :

    Quel courage et quelle expérience… Bonne route à vous et vivement les prochaines news 😀

  5. Mickael C dit :

    Coucou.
    Je vois que le moral des troupes remonte, c’est le principal !
    Mais dites moi, c’est un périple en vélo ou de la rando pédestre finalement ? (dixit un mec bien assis dans son canapé et au chaud 🙂 )
    En tout cas, vous m’impressionnez !
    Je suis avec attention vos aventures 🙂
    Bon courage à vous !
    Mickael

  6. Myriam et Aurélien dit :

    Un lit et une douche chaude vous attendent à Cuenca, n’hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.