28 mai 19 – De Sozoranga à Suyo – 55 km (1115 km) – J55

Papa prépare le petit-déjeuner, Maman, qui va mieux, va faire quelques courses. Les enfants avalent vite fait leurs Chocapic pour aller donner un coup de main sur le chantier dans la rue. Des ouvriers refont un trottoir.

Nous discutons avec les policiers, prenons des photos souvenirs et nous finissons par y aller vers 10h30. Le soleil est là, il fait très chaud !

La sortie de Sozoranga est très difficile, c’est très raide ! Nous rejoignons la route et découvrons une mer de nuages dans laquelle nous allons plonger.

Quasiment toute la descente se fera dans le brouillard. Nous n’y voyons pas grand chose. Nous sommes obligés de nous arrêter pour passer un éboulement encore à l’état boueux. D’ailleurs Maman refait tomber le vélo en glissant, à l’arrêt cette fois. En bas, nous découvrons une petite vallée. La route descend mais est ponctuée de montées bien pentues. Les jambes sont douloureuses ! Des vaches sont sur notre chemin, puis ce sont des chèvres qui traversent la route.

Il commence à être tard quand nous apercevons Macará. Nous nous y arrêtons pour le déjeuner et faisons quelques courses avant de passer la frontière. Nous devrions pouvoir changer nos dollars restants là-bas.

39,5 km depuis ce matin et nous passons la frontière ! Nous obtenons notre tampon de sortie côté équatorien puis traversons le pont pour les formalités d’entrée. Nous sommes déçus, le panneau “Bienvenue au Pérou” est très loin, toujours sur l’ancien pont frontalier, nous ne pourrons pas faire de belles photos… Nous tentons de demander 180 jours au lieu des 90 de base, mais rien à faire. Le douanier ne veut rien entendre. Il nous montre un papier disant 90. Bon, tant pis… Il faudra surveiller pour renouveler moyennant finance si besoin…

Voilà, nous avons franchi notre première frontière. Nous quittons l’Equateur. Nous ne manquerons pas de faire un bilan complet !

C’est presque une grande ligne droite qui nous attend. Les montées sont légères mais pourtant difficiles, la chaleur dans la vallée est pesante. Nous retrouvons les chiens et voyons beaucoup plus de chèvres.

Il est plus de 17h00 quand nous arrivons à Suyo. La banque étant encore ouverte, nous allons changer nos dollars contre des sols. Nous sommes entourés d’enfants qui nous questionnent.

On nous a indiqué une hospedaje dans le village, elle a une chambre avec trois lits simples et il faut monter les vélos à l’étage. Non, c’est trop casse-pied. Nous allons continuer la route. A la sortie du village, nous en voyons une autre. Ils ont une chambre avec un grand lit et deux petits lits. De plus, nous pouvons facilement ranger les vélos. Banco ! De toute façon, il va faire nuit et il se met à pleuvoir. Nous serons toujours mieux là.

Nous prenons une douche froide, mais ça fait du bien vu la chaleur. Ensuite, nous prenons notre premier repas péruvien : poulet, steak, riz et banane (rien de bien nouveau en somme). Nous sommes tous fatigués et montons nous coucher. Les enfants traînent pour s’endormir vu que nous laissons la lumière allumée pour la rédaction. Extinction des feux !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Cecile dit :

    Super semaine. 1 000 km et arrivée au Pérou
    Toujours aussi sympa de suivre vos aventures 😊

  2. Mickael C dit :

    Bravo à vous pour votre 1er pays traversé ! Le Pérou ne vous décevra sûrement pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.