1 juillet 19 – Huancayo – J89

Maman n’a pas très bien dormi, ce matin, elle a mal partout et ne se sent pas de partir à vélo. En accord avec Papa, elle demande à Abel s’ils peuvent dormir chez lui ce soir. La réponse étant positive, nous allons rester à Huancayo aujourd’hui.

Après la douche, nous descendons prendre le petit-déjeuner au café au pied de l’hôtel. Il y a des toasts, Martin fait la vie pour en avoir plus, nous en recommandons une deuxième fois… Au moins, il mange.

Nous retournons dans la chambre et préparons tranquillement les affaires. Abel nous attend pour 11h00 et il n’habite pas très loin. Nous prenons le temps d’appeler Mamie qui vient de se faire opérer.

Nous rejoignons sa maison et l’attendons un peu. Le voilà, il nous fait visiter sa petite maison, nous nous installerons à l’étage. Nous serons très bien ! Abel repart travailler. Papa fait une petite lessive puis nous partons faire des courses.

Nous passons dans un magasin de vélo mais ils n’ont pas de compteur qui nous plaise. Nous enchaînons sur le centre commercial. Nous aimerions trouver une nouvelle polaire pour Martin afin de donner la sienne à Lucas. Il a grandi et sa polaire est trop petite pour lui. Mais avant, il nous faut manger. Direction le comedor. Il y a pas mal de stands mais pas forcément grand chose d’intéressant. Les enfants ont droit à une box au KFC (nous nous ruinons), Papa prend des pâtes et du riz, Maman fait l’impasse, elle grignotera dans l’assiette de Papa.

Nous faisons ensuite le tour, mais il n’y a rien. Tant pis, nous allons en essayer un autre un peu plus loin, il semble plus grand. Nous faisons comme tout le monde et suivons les rails du train pour le rejoindre. Il ne doit pas en passer souvent par ici…

C’est finalement au H&M que nous trouverons un pull en réduction. Martin est fier. Nous allons ensuite au supermarché acheter de la nourriture pour les prochains jours, des pâtes, du thon, des biscuits… Moment de grosse frayeur, nous avons perdu Lucas. Nous le cherchons partout. Papa le retrouve avec un monsieur qui l’aidait à nous chercher. Il était carrément sorti du magasin, un pot de confiture à la main.

Pour les fruits et les légumes nous allons au marché juste derrière. Il est immense, on y trouve de tout. D’ailleurs nous dénichons des chaussettes pour Lucas et des couches à l’unité (au supermarché, elles sont par paquets d’au moins 28). Nous trouvons aussi des œufs, des pommes, des bananes, des avocats… Bref, nous avons tout ce qu’il nous faut !

Sur le retour, nous passons dans une boulangerie. S/1 de pain et Maman veut des galettes, mais la vendeuse semble ne pas comprendre et se contente de répéter “S/1”. Maman insiste, ça y est, nous pouvons les avoir !

Nous marchons, marchons jusqu’à la maison. C’est que nous en avons parcouru du chemin à l’aller. Les enfants commencent à en avoir marre d’ailleurs, les parents aussi. Il est plus de 17h00 quand nous arrivons. Nous prenons notre goûter. Abel arrive peu de temps après.

Papa discute avec lui pendant que Martin fait un peu du cahier de calcul et Lucas s’exerce à l’écriture.

Nous décidons ensuite d’aller dîner dans un restaurant. Nous suivons Abel. De nouveau nous marchons, marchons. Nous finissons par nous arrêter devant un restaurant. Nous sommes quasiment au gros centre commercial de tout à l’heure ! Le retour va être dur pour les enfants !

Nous mangeons du lomo saltado accompagné de limonade. Les enfants prennent des frites. Nous parlons football, le Pérou est en demi-finale de la coupe de l’Amérique du Sud. Nous apprenons que le Qatar et le Japon en font partie car ils sont invités. Nous parlons aussi politique et fonctionnement général du pays. Enfin la discussion s’oriente vers le réseau warmshower. Abel a hébergé 8 cyclistes le mois dernier ! Il a beaucoup de monde qui passe dont beaucoup de français.

Le repas terminé, nous rentrons à la maison. Lucas veut être porté, du coup Martin aussi. Comme prévu, le retour est difficile. Quand nous arrivons, les enfants vont vite se coucher et s’endorment instantanément ! Les parents ne tardent pas à faire de même.

Après s’être posé la question toute la journée, nous avons décidé de tenter la route en travaux demain. Au pire, nous ferons demi-tour si ça ne passe pas. Pour la suite, nous ne savons pas encore si nous prendrons un bus entre Ayacucho et Abancay ou pas, les avis divergent. Mais nous avons encore le temps de nous décider.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Mamie dit :

    C’est toujours un régal de vous lire le matin il y a des jours difficiles mais un jour de repos et vous voilà repartis. Bonne route les enfants mamie pense très fort à vous bisous mes petits bouts 😘😘❤❤

  2. Tinoco dit :

    Una brillante historia una magnífica familia un bello tour por nuestra querida latinoamericana en bicicleta… Gracias por visitar Ayacucho la Cuna de la Libertad Americana y nuestra querida HUAMANGA la ciudad de las 33 Iglesias y por ser nuestros huéspedes en Tinoco Apart Hotel Ayacucho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.