22 juillet 19 – D’Urcos à Checacupe – 56 km (2818 km) – J110

Tout le monde est réveillé un peu avant le réveil. Nous nous réunissons dans un lit pour faire le câlin du matin. Les parents rangent et préparent le petit-déjeuner pendant que les enfants jouent avec les poules. Omar dort, nous le laissons tranquille.

Nous écrivons un mot sur le mur à souvenirs de la casa de ciclistas. Nous fixons un aimant par dessus l’autre avec du strappal sur le vélo de Maman, de cette manière, il est plus proche. Le compteur fonctionnera peut-être mieux. Nous sortons les vélos et allons voir Omar pour lui dire au revoir. Il est levé et est avec un chien, il l’a trouvé cette nuit.

Il nous propose de demander à un de ses amis, Jaime, à Checacupe de nous héberger cette nuit. Jaime était sur warmshower avant mais a eu des problèmes avec un cycliste, du coup, il s’est désinscrit. Nous acceptons son offre. Il l’appelle. Jaime sera jusque tard à Cusco mais laissera ses clés à un de ses amis. Omar nous donne son numéro, nous lui envoyons un whatsApp pour établir un premier contact.

Il est plus de 9h30, nous faisons des photos souvenirs avec Omar et partons.

Notre premier arrêt est à Urcos, nous voulons retirer des sous. Le distributeur de la Banco de la Nation refuse de donner de l’argent à Maman. Tant pis, nous devrions pouvoir faire avec ce que nous avons.

C’est bizarre de prendre une route que nous avons déjà faite en voiture. Elle est en montagnes russes. Nous roulons plutôt bien. Sur cette route, il y a beaucoup plus de déchets qu’auparavant ! Et nous profitons des odeurs qui vont avec… Certains passages ne sont pas du tout agréables… Une voiture s’arrête devant nous, les occupants descendent. Ils veulent une photo et nous questionnent sur notre voyage.

Aux alentours de midi, nous avons fait 25 km. Nous nous arrêtons manger à Quiquijana sur la place. Après le pique-nique, nous allons au marché de la veille. Nous buvons des cafés et des jus d’ananas. Le vendeur nous fait découvrir le combinado : orange, ananas, banane, carotte, betterave. Il est délicieux !

Nous nous remettons en route. Nous passons devant la piste qui mène à la montagne aux 7 couleurs. Les montagnes russes continuent. Nous continuons de suivre le rio Vilcanota. Le temps se couvre et le vent se lève. Il commence à faire frais. De temps en temps, nous avons quelques gouttes mais pas de quoi être mouillés. Nous saluons les gens au bord de la route.

Irions-nous plus vite avec ces montures ?

A 16h00, nous arrivons à Checacupe. Nous prenons le goûter sur la place. Il y a beaucoup d’enfants autour de nous. 3 adultes viennent aussi nous voir et nous prennent en photos. Nous discutons un peu. Nous contactons ensuite Jaime. Il va voir avec son ami comment nous pouvons faire. Peu de temps après, son ami arrive sur la place, il va nous escorter jusqu’à la maison. Ça tombe bien, le soleil s’est caché et il commence à faire froid.

Nous nous installons au chaud. Jaime ne rentre que vers 22h00. Maman ressort faire quelques courses pour le dîner. Elle n’a pas pris l’appareil photo et c’est bien dommage. Le pont inca est éclairé, de même que l’église.

Nous préparons le dîner, des pâtes pour changer… Nous installons les matelas et couchons les enfants. Puis rédaction d’article, préparation de la journée de demain. C’est notre routine du soir. Nous attendons Jaime mais nous sommes fatigués, nous le verrons demain…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.