6 juin 19 – De La Tienda de Jorge à Huallanca – 49 km (1476 km) – J64

La nuit a été calme et reposante. Il y a très peu de circulation sur cette route, pas de chien pour nous embêter ni de coq pour nous réveiller à l’aube. Nous prenons notre petit-déjeuner près de la tienda, Jorge nous amène de la hierba Luisa (verveine citronnelle) pour nous faire de la tisane. Ça sent vraiment bon et ce n’est pas mauvais du tout.

Au moment où nous plions notre tente, nous voyons arriver les hollandais et l’espagnol. Pourtant, il est seulement 9h00 ! Ils boivent un coca et repartent. Nous les verrons sûrement ce soir. Puis nous disons au revoir à Jorge, lui laissons un petit mot et des dessins pour son mur.

La route monte tout doucement, nous profitons des paysages. Il fait chaud mais c’est supportable.

Nous voyons plusieurs mines puis des mineurs sur le bord de la route. Ils sont entièrement noirs et sans équipement… Leurs poumons ne doivent pas être beaux à voir…

Nous arrivons au niveau d’un petit village, une route monte en lacets sur la gauche. Elle est impressionnante ! Un bus est en train de gravir la montagne. Au moins, ce n’est pas raide. En Equateur, ils auraient mis deux ou trois virages et tracé tout droit dans le pentu !

Pour le déjeuner, nous trouvons de la place à l’ombre d’un arbre. Avec le vent qui s’est levé nous sommes très bien et en profitons pour faire une toute petite sieste pendant que les enfants s’amusent.

Le vent dans le dos, nous rejoignons rapidement la côte du jour. Toute en épingles, ça monte mais pas trop d’un coup pourtant avec la chaleur nous accusons le coup. Papa a un coup de moins bien et Maman se bat avec son dérailleur arrière. Mais ça passe tout de même. La descente qui suit est grandiose. Gare à ne pas rater un virage !

Pourtant peu raide, la fin est difficile. Les parents sont fatigués. Enfin nous voilà à Huallanca. Nous tentons un premier hôtel, pas de chambre triple mais une toute petite chambre double qui pourrait faire l’affaire. Nous tentons en face, ils ont une triple, forcément, c’est plus cher mais ce sera parfait.

Avant de nous installer, nous achetons des parts d’un gâteau qui nous faisait de l’œil depuis tout à l’heure. Miam, un régal ! Nous emménageons dans la chambre, prenons une bonne douche bien chaude et nous descendons manger au restaurant de l’hôtel. Surprise ! Nous retrouvons par hasard les trois cyclistes et nous mangeons tous ensemble. Pendant que nous discutons les petits jouent avec les enfants du coin. Ils courent dans la rue, font de la trottinette. Ils s’éclatent ! Il est cependant temps d’aller se coucher…

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. JEAN-PAUL dit :

    C’est vraiment superbe .. on découvre vos aventures avec un grand plaisir tous les jours …bravo pour le parcours déjà accompli …..!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.