12 août 19 – De Ajruta à la bifurcation pour Ojsani – 46 km (3655 km) – J131

Nous avons eu tort de ne pas monter la tente dans la pièce, il n’a pas fait très chaud cette nuit. C’était supportable mais cela aurait été plus confortable.

Papa avait mis le réveil très tôt, à 6h30. Nous ne réussissons à nous lever qu’à 07h00. Enfin, Papa réussit, Maman traîne jusque 07h30… Le froid ne donne pas envie de sortir de la couette… Le soleil a pointé le bout de son nez dehors ! Après avoir filtré de l’eau, Papa sort faire la vaisselle de la veille. Pas évident, il est obligé de casser la glace !

Les enfants émergent et sont de mauvais poils. Ils râlent. Nati vient se renseigner. Finalement pour le petit-déjeuner, tout s’arrange. Ils engouffrent leurs biscuits aux céréales. Papa et Maman mangent leur avoine habituel mais ce coup-ci, en plus des bananes, il y a du fruit de la passion. Ca sent bon et c’est très bon !

Nous discutons avec Raoul. En voyant les gants de Maman, Nati propose de lui vendre une autre paire de mitaines en alpaga. Elle semble plus chaude ! Au final, Maman prend directement la sienne. Elle est encore plus épaisse. B$ 30, ce n’est pas énorme et c’est un moyen de les dédommager pour la nuit.

Les enfants la voit ensuite couper la tête d’un alpaga. Ils ne sont pas plus choqués que ça… Ils la regardent ensuite dépecer la tête et demandent à Maman de prendre des photos.

Le moment du départ approche. Il est déjà presque 11h00 ! Nous demandons l’autorisation de prendre une photo. Raoul accepte mais Nati refuse. Depuis que nous sommes en Bolivie, nous avons beaucoup de refus pour des photos… Ils n’aiment pas ça.

Nous partons sans vent ce matin. Nous nous arrêtons au premier bout de village qui a des tiendas. Nous achetons des empañadas au fromage, à défaut de pain, nous prenons tout le stock (19). Nous achetons aussi une bouteille de Coka Quina et des œufs. En partant, nous voyons une autre petite tienda, nous lui achetons des chips et des Sublime. Ne sachant pas si nous reverrons des tiendas d’ici demain, nous avons fait le stock. C’est reparti !

Nous longeons des grands troupeaux d’alpagas, toujours dans des paysages splendides. En passant près d’un lac, nous voyons notre premier flamant rose de Bolivie. Ça semble être un bébé.

Alors que nous voyons de mieux en mieux le Sajama, nous décidons de faire la pause déjeuner. Le soleil tape fort et le vent s’est levé un peu. Il tourne un peu dans tous les sens. Nous avalons notre repas et repartons à l’attaque de la montée de la journée.

Nous découvrons des formations rocheuses un peu partout le long de la route. Nous ne nous lassons pas des paysages !

Pour rejoindre Sajama, nous avons décidé de passer par le nord. C’est de la piste, mais nous allons tenter ! Par contre, il nous faudrait de l’eau. OsmAnd nous indique un village un peu plus loin mais il n’y a rien. Nous essayons une maison mais elle est déserte. Tant pis, nous avançons jusqu’à la bifurcation. Papa tente d’arrêter des camions mais en vain. Une voiture arrive, elle s’arrête mais n’a pas d’eau.

Le premier village indiqué sur OsmAnd et sur un panneau est Ojsani, il est à un peu plus de 5 km. Nous devrions trouver de l’eau là-bas, ça devrait le faire jusque demain matin.

Nous partons donc sur le chemin. C’est essentiellement des grosses plaques de rochers avec quelques zones sableuses. Nous rejoignons un premier lieu de bivouac potentiel, juste à côté de formations rocheuses. Une voiture arrive sur la piste. Nous l’arrêtons, le chauffeur a une grosse bouteille d’eau, il nous la laisse. Nous sommes bien contents de cette donation !

Nous trouvons d’autres rochers un peu plus loin avec un petit endroit pour poser la tente. Nous devrions être plus ou moins abrités du vent. Nous nous installons là juste après avoir pris notre goûter. Les enfants jouent dans les rochers, ils sont ravis. Au loin, nous voyons le Sajama. Qu’est-ce qu’il est beau…

Nous mangeons des pâtes pour le dîner (oui, nos repas sont très variés). Les parents y ajoutent un œuf au plat. Les enfants vont se coucher, comme d’habitude, les parents les rejoignent sans trop tarder, après quelques photos nocturnes.

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Fanny dit :

    Waw mais c’est tellement magnifique !!! 🤩 (enfin mis à part la tête de l’alpaga… moi je suis choquée, je sais pas comment font mes neveux 😂)
    Des gros bisous à vous tous 😘

  2. Papy Christian dit :

    superbes paysages vous êtes à nouveau au-dessus des 4000…
    bisous 😘😘😘😘
    papy Christian

  3. Mamie dit :

    De gros bisous à vous 4 bonne route maman 😘😘❤❤

  4. Mickael C dit :

    Ces photos de nuit sont superbes !!!

  5. Romain dit :

    Idem que Mickaël pour les photos de nuit.

    En revanche, je croyais que les flamands roses étaient roses parce qu’ils mangeaient de petites crevettes. Est-ce que vous pourrez nous dire si les prochains flamands sont roses ou non ?

    • Roulez Doudous dit :

      En effet ! Peut-être que les petits sont gris car ils n’ont pas eu le temps d’accumuler les colorants. Les flamants sont plus ou moins roses selon les endroits où nous les voyons.

Répondre à Roulez Doudous Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.