24 septembre 19 – De PK 149 à Socaire – 44 km (4927 km) – J173

Finalement, nous avons bien dormi. Il a fait chaud mais c’était largement supportable. Ce matin, nous nous levons et pouvons être pieds nus en sandales. Ça nous change vraiment de d’habitude !

Quelque chose qui ne change pas, c’est le réchaud ! De nouveau ce matin, il fait des siennes. Papa perd beaucoup de temps une fois de plus. Nous prenons le petit-déjeuner dehors, il fait déjà chaud !

Le temps de tout ranger et de tout ramener sur la route, il est plus de 10h00 quand nous partons. La chaleur est bien présente, il n’y a pas de vent. Nous reprenons la route dans le désert. Tout commence par une petite zone de travaux avec une déviation. La route a été emportée par l’eau. Il y a des ravines partout, c’est assez impressionnant. Il ne doit pas faire bon traîner dans le coin quand il pleut !

Nous avançons sur cette longue ligne droite. Il y a quelques fleurs par ci par là, sinon, uniquement du désert !

Au bout de 20 kilomètres de plat (ou presque), nous atteignons le bas de la montée et le tropique du Capricorne. Nous laissons notre empreinte sur le panneau comme beaucoup d’autres avant nous !

Nous grignotons et commençons la montée. C’est dur, surtout avec la chaleur. Il faut aussi dire que nous avons perdu l’habitude des gros dénivelés, 800 m de D+ nous attendent jusque Socaire !

La chaleur est écrasante. Nous n’avons clairement pas l’habitude de ces températures. Mais nous grimpons tout de même. Les véhicules nous saluent et nous encouragent. C’est d’ailleurs le cas tous les jours ! Nous nous arrêtons pour déjeuner, vers 13h00. Notre eau est bien chaude mais elle nous fait du bien.

L’ascension continue en musique. Plus les kilomètres passent, plus nous montons lentement… Nous apercevons le salar en contre-bas et Socaire au loin.

Plus nous avançons plus il semble que Socaire recule ! A chaque virage, nous découvrons une nouvelle pente avant d’atteindre le village. Mais nous finissons par rentrer en ville. Il est 16h30, l’heure de goûter ! Nous achetons des biscuits au citron et du coca dans une tienda et allons sur la place. Maman remarque que la porte de l’école est ouverte. Papa va voir et bingo ! Nous pouvons dormir dans une salle de classe ce soir. Par contre, il va falloir quitter les lieux avant 08h00.

Nous terminons le goûter et allons nous installer. Un instituteur nous explique qu’il y a 38 enfants scolarisés ici en 4 classes multi-niveaux. Il montre la cour de récréation à Martin et Lucas et nous ramène de l’eau chaude et des cacahuètes enrobées. Il nous amène aussi un radiateur au cas où nous aurions froid cette nuit. Nous le remercions mais ne pensons vraiment pas en avoir besoin.

Nous prenons une douche froide, mais ça fait du bien après avoir bien transpiré aujourd’hui. Une institutrice prête des duplos, de la pâte à modeler et de quoi dessiner aux enfants. Ils sont plus que ravis !

Papa fait ensuite une petite lessive pendant que Maman va faire des courses. Elle trouve de tout mais il manque du frais, pas d’avocat ni de concombre, et pas de pomme. Il nous faudra faire sans pour les prochains jours.

Nous préparons ensuite le repas. Papa fait des réserves d’eau et Maman retourne chercher le pain qui doit être sorti du four. En effet, il est bien chaud et très bon.

Voilà l’heure de dîner, les enfants râlent ils auraient préféré continuer de jouer. Nous avalons nos pâtes-crème-thon-parmesan et nos yaourts. Les enfants jouent encore un peu puis se lavent les dents et vont se coucher. Ils ne font pas trop le cirque ce soir, ils doivent être fatigués de leur journée.

Les parents aussi sont fatigués. Ils terminent leurs tâches quotidiennes et filent se coucher.

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Cécile dit :

    toujours aussi chouette de vous lire 🙂

  2. Papy Christian dit :

    ben voilà le tropique du Capricorne est passé, que de chemin parcouru depuis l’équateur…
    bisous à vous quatre 😘😘😘😘💖💖💖💖
    papy Christian

  3. Raphael dit :

    Le Tropique du Capricorne : coooool !!! Nous on l’a passé en août du côté de la Namibie !
    On vous embrasse.

  4. Mamie dit :

    En voyant mes petits bouts ils me manqent énormément vivement le retour dans 6 mois de grooos bisous à vous tous 😘😘❤❤❤

  5. Baikal dit :

    Je suis épatée de découvrir votre périple.Bonne route à vous 4 et vous lire à très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.