23 septembre 19 – De San Pedro de Atacama à PK 149 – 47 km (4883 km) – J172

Le réveil ne sonne qu’à 7h20 ce matin. Nous traînons un peu. Ce matin, Papa va acheter des pains au chocolat et une baguette pour le petit-déjeuner. Nous allons nous régaler ! Maman laisse dormir les enfants. Martin se réveille au retour de Papa alors que Lucas dort profondément. D’ailleurs, nous commençons à manger sans lui. Martin profite encore de la télévision et regarde Cuzco l’empereur mégalo. Maman finit par aller réveiller Lucas. Quand il apprend que Martin regarde la télévision, il se lève d’un coup et s’habille rapidement.

Nous plions la tente puis Papa va faire des courses. Il va d’abord à la tienda, puis va acheter des fruits. Pendant ce temps, Maman essaye de mettre à jour le blog mais rien à faire. Ça ne fonctionne pas ! Papa revient puis va faire du change. Il nous faut des pesos argentins pour quand nous aurons passé la frontière, le temps de rejoindre un distributeur.

Le vénézuélien qui avait fait des empañadas hier soir veut offrir des chocolats aux enfants. Il demande la permission à Maman avant de le faire. Avec son accord, il file en acheter. Il revient avec deux barres chocolatées et un paquet de chocapic ! Les enfants sont ravis ! Il nous dit aimer les enfants, les siens sont grands maintenant.

Martin veut prendre une photo avec le couple de belges, Lucas, lui, reste devant la télévision.

Avec tout ça, nous ne partons du camping qu’à midi. Nous avons prévu de rejoindre Toconao qui est à un peu moins de 40 kilomètres. C’est plus ou moins plat et le vent ne souffle vraiment pas fort aujourd’hui. Par moment, il est même absent !

Nous voilà donc repartis dans le désert. Il fait très chaud. De ce côté de la ville, il y a plus de végétation que de l’autre.

Un peu après 13h00, Maman repère de l’ombre sous des arbres. Ce sera idéal pour déjeuner ! Enfin… presque… L’arbre perd en fait des sortes d’épines énormes. Nous avons intérêt à faire attention à où nous posons nos fesses. Le pauvre Lucas en a qui traversent la semelle de sa chaussure !

Pause effectuée, nous repartons sous le soleil. Toujours le désert. Mais les paysages sont tout de même très beaux. Nous continuons sur la grande ligne droite. De temps en temps, la route tourne un peu. Nous traversons une petite forêt (mais pouvons-nous appeler ça comme ça ?). Au loin, nous voyons déjà Toconao, pourtant, c’est encore à 12 kilomètres !

Des petites montagnes russes, la ville se rapproche ! Nous nous y arrêtons pour prendre le goûter. Les enfants profitent des jeux avec le petit Elias.

Le village est paisible mais nous décidons d’aller dormir plus loin. Demain il y aura pas mal de dénivelé, nous préférons raccourcir un peu l’étape. Nous continuons donc de rouler, toujours dans le désert. Nous nous arrêtons environ 8 kilomètres plus loin. Nous poussons un peu les vélos dans le sable et nous nous installons. La vue est superbe ! Mais quelle chaleur !

Nous dînons dehors, quel bonheur ! Puis nous filons nous coucher. Il n’y a plus du tout de circulation, tout est calme. Enfin, presque… Une voiture s’arrête à notre niveau sur la route, les gens semblent se prendre en photo et il y a de la musique. Ils finissent par repartir. Maintenant, nous pouvons dormir !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.