22 septembre 19 – De PK 42 à San Pedro de Atacama – 56 km (4836 km) – J171

La proximité de la route ne nous a pas empêchés de bien dormir. Nous nous réveillons avec le vent. Papa prépare le petit-déjeuner, Maman essaye désespérément de réveiller les enfants, même avec la musique, impossible… Au bout de quelques minutes, elle y parvient enfin, pile poil pour déjeuner !

Nous mangeons puis plions tout. Nous reprenons note ascension là où nous l’avions laissée, toujours en pente douce, le vent s’est calmé, il fait très chaud. Elle dure encore environ 20 kilomètres.

Vers midi, nous faisons notre pause grignotage. Nous sommes toujours dans la montée, au milieu du désert. Le vent est revenu nous tenir compagnie. Comme vous vous en doutez, il vient plutôt à notre rencontre au lieu de nous suivre… Mais c’est supportable, il ne souffle pas trop fort.

La montée terminée, nous prenons notre déjeuner sur un petit parking. Une voiture s’arrête, le chauffeur descend et nous offre de l’eau avec des glaçons. Sans trop de questions, il se remet en route. Le ventre plein, nous faisons de même. Nous traversons le petit plateau et atteignons enfin la descente !

Même avec le vent nous allons vite ! C’est jouissif ! Pas besoin de pédaler, les kilomètres défilent. Ca faisait longtemps que nous n’avions pas eu une vraie descente. En plus, les paysages sont magnifiques, que du bonheur !

Il est temps maintenant d’attaquer la dernière bosse avant San Pedro de Atacama. Ça monte plus raide qu’auparavant mais nous montons quand même bien. Encore une fois, nous sommes récompensés par la vue.

Dernière descente ! Nous nous arrêtons à un point de vue où nous faisons la connaissance de Felipe. Il parle très bien français, l’ayant appris au contact des nombreux touristes compatriotes qu’il accompagne chaque année dans la région. Il nous conseille de dormir au camping “la casa del sol naciente”. Ça tombe bien, c’est celui que nous avions repéré ! Nous lui demandons s’il connaît la boulangerie française, c’est bien le cas. Il nous indique où elle est. Chouette ! Nous allons nous régaler pour le goûter.

Arrivés en ville, nous filons donc à la boulangerie. Tout le monde est déçu, il n’y a plus de pain au chocolat. Nous nous rattrapons en prenant des croissants. C’est très bon !

Nous allons ensuite au camping, nous avons de la chance, il y a juste une place pour nous dans ce petit endroit calme ! Nous y rencontrons un couple de jeunes belges d’Anvers qui viennent de terminer la route des Lagunas et qui hésitent sur le chemin pour la suite. Ils connaissent bien La Grave pour y avoir fait une saison ! Egalement Diego, de Santiago, qui rayonne autour de San Pedro depuis 10 jours. Nous avons décidé de ne rester qu’une nuit et de nous remettre en route vers le paso sico. Pendant que les parents installent tout, les enfants regardent Cars 3 à la télévision.

Nous utilisons ensuite la cuisine mise à disposition pour préparer des pâtes à la crème avec des saucisses. Les enfants se font offrir un empañada chacun. Forcément, au moment de passer à table, ils n’ont plus très faim… De plus, vu qu’ils ont regardé la télévision, ils sont difficiles à gérer.

Le repas terminé, ils filent se coucher. Les parents profitent d’internet (qui marchotte) et les rejoignent.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Papy Christian dit :

    coucou
    toujours de superbes photos, les paysages laissent rêveur.
    bisous à vous quatre
    papy Christian

  2. Fanny dit :

    Toujours un plaisir de vous lire, des bisous 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.