07 décembre 19 – De Coyhaique à El Blanco – 37 km (7702 km) – J248

Comme quasiment tous les jours, le réveil sonne. Ce coup-ci, c’est Maman qui se lève la première, elle va profiter de la douche avant de partir. A son retour, Lucas et Papa sont réveillés, Martin dort comme un loir. Nous le laissons dormir et allons prendre le petit-déjeuner. Nous sommes rapidement rejoints par les RayonMix. Martin finit par nous rejoindre, il s’est levé et s’est habillé tout seul !

Le petit-déjeuner terminé, Maman file ranger les affaires et aide Martin à prendre sa douche. Papa finit de vérifier les chaînes puis file sous l’eau chaude avec Lucas. Durant les temps où ils n’ont rien à faire, les enfants jouent au football avec Emelyne et Olivier. Avec tout ça, nous mettons un bon moment avant d’être prêts, il est déjà midi ! Edson est parti devant, nous le rejoindrons ce soir sur le lieu de bivouac que nous avons repéré.

Nous demandons l’ouverture de la porte, faisons une photo souvenir avec les RayonMix et Felix et leur disons “à bientôt”.

Il est temps d’affronter THE passage difficile de la journée, rejoindre la ville ! Ça monte dur dur, Maman finit par pousser son vélo, Papa réussit à atteindre le sommet et revient prendre le vélo de Maman. Pendant ce temps, elle monte avec les enfants. Une bonne chose de faite.

Nous enchaînons sur les dernières courses et mangeons finalement des empañadas à côté du supermarché. Nous faisons le plein d’essence. C’est vraiment marrant d’écrire ça à chaque fois, d’ailleurs à la station-service, des motards allemands sont devant nous. Ils rigolent en nous voyant arriver et nous conseillent plutôt de boire de la bière !

C’est presque à 14h00 que nous partons vraiment ! Heureusement, nous n’allons pas très loin aujourd’hui. Nous disons au revoir à Coyhaique et attaquons des petites montées. Nous avons le vent dans le dos, quel bonheur ! Les paysages nous font vraiment penser aux Alpes. Les kilomètres défilent relativement facilement. Nous passons devant une Difunta Correa, mais que fait-elle ici, elle s’est perdue ? En voyant un beau rosier, nous avons une pensée pour Papi et Mamie.

La montée est terminée, nous attaquons la descente. Nous traversons des zones de travaux en circulation alternée mais rien à voir avec le passage avant Hornopiren, ici, ça roule bien. Nous n’allons pas assez vite pour ne pas avoir de voitures en sens inverse mais tout le monde est compréhensif, les véhicules s’écartent pour nous laisser passer.

Les derniers kilomètres sont vite avalés et nous arrivons à El Blanco un peu avant 17h00. Il y a énormément de voitures partout, il semble y avoir une fête. Nous retrouvons Edson et Lucas qui ont installé leur tente sous les pins, c’est un peu à l’écart de la fête, ça devrait être tranquille. Nous faisons de même, le vent souffle fort, il ne fait pas chaud. Maman va au magasin avec Edson, Lucas (l’italien) et Martin. Elle y achète des yaourts pour ce soir, le commerçant leur donne une grosse bouteille d’eau.

Dans la tente, nous installons quelques décorations de Noël histoire de nous mettre dans l’ambiance parce qu’avec le temps que nous avons, nous avons du mal à penser que c’est seulement dans quelques jours ! Ce n’est pas grand chose mais les enfants sont ravis. Maman leur fait un calendrier de l’avent sur une petite feuille. Ils vont pouvoir barrer les jours en attendant Noël !

Nous ne tardons pas à préparer le dîner. Ce soir, nous ne traînons pas et allons vite nous coucher !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Papy Christian dit :

    coucou
    les photos avec les différents tons de vert me fond rêver ici chez nous c’est l’hiver ça change
    bisous à vous quatre 😘😘😘😘
    papy Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.