19 octobre 19 – De PK 3832 (RN 40) à Pagancillo – 58 km (6097 km) – J198

La tente était posée pas loin de la route, mais il n’y a quasiment pas eu de circulation. Ça plus la fatigue, nous avons très bien dormi ! Ce matin, impossible de lever les enfants, surtout Lucas. Ce sont des vraies marmottes !

Le petit-déjeuner est vite pris pour les parents (au calme sans les petits diables). Puis c’est au tour des enfants. Pendant ce temps, les parents rangent tout. Nous sommes prêts à partir avant 10h00, face à nous, nous voyons la montée qui nous attend…

Nous nous mettons en route, Martin aide Maman pour soulager son genou. Tout se passe bien. Nous montons assez vite, en plus le vent est globalement avec nous (pour une fois). Nous faisons une pause au mirador pour chercher une cache mais faisons chou blanc. Au final, nous ne sommes pas les premiers à ne pas la trouver, nous arrêtons de nous acharner, Papa aurait du mieux regarder les logs précédents pour ne pas donner de faux espoirs aux enfants. Nous apprécions le décor, ça change de la platitude des derniers jours.


Maman a mis un moment à trouver ce que signifiait ce panneau…

Nous voilà au premier col, nous enchaînons sur le deuxième, la montée est vraiment courte. Nous sommes accueillis par un panneau qui vaut le détour !

De l’autre côté, c’est une longue descente qui nous attend. Les paysages sont toujours splendides, nous avons l’impression d’être dans les parcs américains. Le vent tourne dans tous les sens, mais il ne nous gêne pas trop.

Nous rejoignons à nouveau le désert. Il ne nous avait pas manqué… 😀

Voilà le raccourci qui se profile, une piste de 20 kilomètres pour rejoindre Pagancillo. Nous sommes en faux-plat descendant, la piste est bonne et nous avançons relativement bien.

Nous faisons la pause déjeuner à l’ombre sous un arbre. Comme d’habitude, les enfants, qui réclamaient la pause depuis presque une heure, passent leur temps à jouer plutôt qu’à manger.

Il ne nous reste plus qu’une quinzaine de kilomètres pour rejoindre la ville. Nous y arrivons assez vite et passons devant une piste de motos. Depuis ce matin, nous nous faisions doubler par des pick-ups qui en avaient dans leur benne. Voilà où ils allaient tous !

Nous faisons une pause sur la place pour nous ravitailler en eau. Nous avons du mal à trouver un magasin ouvert pour racheter de la nourriture pour les prochains jours. Nous finissons par trouver notre bonheur puis allons prendre le goûter.

Nous sommes alors accostés par un homme en voiture. Il nous propose une cabaña pour cette nuit au prix de $800. Nous le remercions mais nous avons prévu d’avancer encore pour aller camper un peu plus loin. Spontanément, il descend à $500 (un peu moins de 8€), nous réfléchissons du coup. Le vent s’est levé, il semble être contre nous et s’arrêter maintenant permettrait au genou de Maman de se reposer. Nous acceptons alors son offre et suivons sa voiture jusqu’à la maison. C’est tout confort ! Il y a même deux chambres, cela n’était pas arrivé depuis l’appartement de Myriam et Aurélien à Cuenca !

Nous terminons notre goûter et réfléchissons à la suite de l’itinéraire. Nous décidons finalement de ne pas passer par San Agustin del Valle Fértil et de retourner sur la ruta 40 via la route des sept tunnels dont nous a parlé Federico. Nous faisons ensuite des parties de dobble et allons au parc.

Nous retournons faire quelques courses pour ce soir. Il y a une fête à côté du magasin. Martin et Lucas se font offrir du coca et des chips. Ils sont tout le temps gâtés ! Nous rentrons, Papa fait un petit détour pour acheter des empañadas. Nous prenons le repas et ne traînons pas trop, demain, nous voulons nous lever tôt pour partir avant le vent et réussir à pas mal avancer. Nous faisons l’impasse sur le parc Talampaya, nous préférons aller à la vallée de la lune.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Papy Christian dit :

    coucou
    un appareil photo ????🤯🤯🤯🤯
    bisous 😘😘😘😘

  2. Mickael C dit :

    Ah mince, pas de parc Talampaya. Dommage, c’est joli. Bon, la Vallée de la Lune, c’est sympa aussi.

    • Roulez Doudous dit :

      Nous avons pas mal hésité… Puis nous avons lu des commentaires et vu le prix. Nous avons préféré aller à la vallée de la lune. Nous voulions voir les pierres rondes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.