25 octobre 19 – De Talacasto à San Juan – 59 km (6497 km) – J205

3h30, Maman se réveille. Une envie de faire pipi la tiraille… En temps normal, elle serait sortie sans hésiter mais là, un obstacle se dresse devant elle : la fermeture-éclair de la chambre ! Pour l’ouvrir pas de soucis mais pour la refermer, comment cela va-t-il se passer ? Tant pis, l’envie est trop forte ! Au moment de se recoucher, elle tente de fermer la chambre, c’est l’échec ! Oh non ! Papa se réveille. Au bout d’une heure, c’est toujours un échec. Maman craque et décide de dormir, Papa s’inquiète des araignées et autres bestioles. Maman tente de se rendormir alors que Papa allume sa lumière toutes les cinq minutes, elle finit par lui dire de dormir. Tout le monde retombe dans les bras de Morphée…

06h15, le réveil sonne. Ouch, ça fait mal ! Nous nous levons tant bien que mal. Le vent, lui, n’a eu aucun problème pour se lever. Il souffle fort et comme d’habitude, nous l’aurons de face… Nous plions tout, le réchaud fait des siennes… La journée va être difficile… Nous réussissons tout de même à partir à 9h15, pas mal !

Nous commençons par faire une pause, oui, il faut ce qu’il faut 🙂 Il y a une cache, Papa va la débusquer, Maman attend avec les enfants. Un renard vient leur faire un coucou !

La journée continue comme les précédentes, des lignes droites et du vent… Malgré tout, nous n’avançons pas trop mal, nous devons commencer à avoir l’habitude. Au loin, une côte se dessine, nous nous demandons si nous allons passer là.

Et oui, elle est pour nous ! Au moins, ça nous changera de la routine. Nous faisons la pause grignotage au pied et commençons l’ascension. Ce n’est pas très long et il n’y a que 150 mètres de dénivelé. Ce n’est pas grand chose, mais ça suffit pour relancer la douleur de Maman. Certaines voitures ne s’écartent pas beaucoup pour nous doubler, d’autres nous encouragent…

L’une des voitures s’arrête mais repart avant que Maman ne la rejoigne. Bizarre… Maman avance un peu et découvre deux petites bouteilles d’eau avec de l’argent ! Merci au bon samaritain 🙂

Nous entamons la longue descente qui suit, en fait, ce sont des montagnes russes. Avec le vent nous n’allons pas très vite mais ne sommes pas obligés de pédaler tout le temps, un exploit !

Nous passons devant le circuit de San Juan. Martin et Lucas posent beaucoup de questions et pensent à Mac Queen, ils espèrent voir des voitures mais il n’y a personne…

Nous rejoignons la civilisation et faisons la pause déjeuner sur une petite place. Benjamin, un petit jeune, vient jouer avec les enfants, il en profite pour nous poser des questions, surtout sur Mbappé 😀

Nous avons bien roulé, il ne nous reste que 17 kilomètres à faire. Nous reprenons donc la route. Dans la périphérie de la ville, un homme nous arrête et nous prend en photo. Il travaille dans un camping et nous dit que nous sommes les bienvenus, nous pourrons rester le temps que nous voudrons. Nous le remercions mais lui disons que quelqu’un nous attend (ou presque).

Petite pause geocaching mais nous faisons chou blanc. Nous profitons du wifi de la place de Chimbas pour contacter Celina, notre warmshower. Puis nous allons à San Juan déguster une glace. De nouveau pause geocaching et wifi, Celina n’est pas là mais quelqu’un peut nous ouvrir. Cool ! Nous nous rendons chez elle, sommes accueillis par trois personnes de passage eux aussi. La maison a un grand jardin, un trampoline et même une piscine ! Le top !

Nous prenons une douche nécessaire et méritée, prenons le goûter, lançons une lessive, montons la tente. Nous faisons la connaissance de Celina mais elle passe en coup de vent.

Il est 20h30, nous sortons manger une pizza. Le rythme argentin veut que la pizzeria n’ouvre que dans trente minutes… Pfff, nous ne nous y ferons jamais… Tant pis, nous nous rabattons sur un fast food, cela fait plaisir aux enfants. Pour le dessert, nous allons dans une pâtisserie (il est 22h00, elle est encore ouverte !). Les gâteaux sont excellents !

La pâtisserie est décorée, nous réalisons que c’est bientôt Haloween. Que le temps passe vite ! Question de Lucas en voyant le squelette : “il était serveur avant ? Je peux aller voir ses pieds ?”. 😀

Il est temps de nous coucher surtout que nous voulons repartir demain. A notre retour, la maison est vide, Celina et sa fille arrivent peu de temps après. Elle veut déjeuner avec nous demain et nous emmener en balade. Nous lui disons que nous comptons partir. Elle est déçue et nous dit que nous pouvons rester jusque dimanche, aucun soucis. Bon, nous allons peut-être rester finalement…

Nous traînons et nous couchons (très) tard. Nous verrons ce que nous ferons demain mais une chose est sûre, pas de réveil !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.