17 mars 20 – De Tuchan à Grenoble – J349

Ce matin, nous sommes tous les 4 réveillés avant la sonnerie du téléphone. Les enfants sont heureux d’aller prendre le TGV, les parents sont plus mitigés… Mais bon, ainsi va la vie !

Béatrice passe nous chercher à 7h30 et nous voilà partis en direction de la gare de Narbonne. Sur la route, il n’y a pas grand monde. Nous passons devant un supermarché où les gens attendent sur le parking avec leur caddie. Nous passons aussi devant une boulangerie où les gens patientent en laissent plus d’un mètre entre chaque. En 50 minutes, nous voilà à destination. Nous disons au revoir à notre ange-gardien, de loin bien sûr. C’est la première fois que nous ne serrons pas une personne dans nos bras, c’est vraiment bizarre. Au moins, nous savons que nous la reverrons, elle tient Satanas et Diabolo en otages !

Nous allons sur le quai. Il n’y a pas grand monde qui attend. Nous rencontrons un cycliste et discutons un peu (de loin). Il était dans le sud de l’Espagne et est rentré en catastrophe. Il a roulé jusqu’à 250 km par jour et a parfois dormi seulement 3 heures par nuit, devant se justifier à chaque patrouille de police croisée !

Voilà le TGV, il y a beaucoup de monde ! Cela ne nous ravit pas trop mais nous allons faire avec. Ce qui est impressionnant, ce sont les bagages. Il y en a partout ! Durant 3 heures, nous sommes confinés dans le wagon. Les gens ont essayé de s’espacer le plus possible.

Enfin, nous arrivons à Lyon. Au moment de descendre, les gens semblent avoir oublié le virus. Ils se lèvent presque tous 5 minutes avant l’entrée en gare, se serrent pour passer les premiers. Quel intérêt ? Déjà en temps normal, nous trouvons ça fou mais alors là… De notre côté, nous sommes tout au fond. Nous attendons qu’il n’y ait plus personne et quittons le TGV.

Il est midi. Normalement, les gens devraient être chez eux mais sur les quais, il y a du monde qui attend des trains. Sûrement des gens qui ont choisi de retourner dans leur famille ou tout simplement de rentrer chez eux. Nous avons 2 heures à attendre, c’est long. Nous nous posons au bout d’un quai, nous nous isolons et patientons. Un TGV arrive, de nouveau, les gens se pressent pour monter. Mais enfin !

La voie de notre TER est annoncée. Nous traversons la gare au pas de course avec nos énormes sacs. Le quai est bondé de monde ! Ouch ! C’est dur de tenir les enfants… Le train qui arrive est gigantesque. Nous montons vers l’avant et à l’étage. Nous sommes moins d’une dizaine. Parfait ! Nous commençons à être fatigués. Le trajet vers Grenoble commence. Petit à petit, nous apercevons les montagnes que nous connaissons si bien. Quelle sensation étrange…

La gare est presque déserte. Dehors, il y a quelques personnes qui attendent. Tout est très calme… Vu le poids de nos sacs, nous décidons de prendre un taxi pour aller chez Denis. Nous y sommes rapidement et sonnons. Il ouvre la porte avec Geneviève. Nous les saluons d’un geste de la main, Martin veut faire un câlin mais nous l’en dissuadons. Pourtant, nous allons vivre ensemble pendant plusieurs jours…

Nous voilà dans notre maison pour les prochains jours. Nous ne savons pas encore ce que nous allons faire… Pour le moment, nous allons rester un peu ici, il faut respecter les restrictions de déplacement. Nous avons vraiment beaucoup de chance d’être accueillis. Ça fait du bien de voir des têtes connues. La pression retombe… Les enfants découvrent un gros stock de jouets, de livres et ils sont ravis ! Ils ne demandent pas d’aller à la maison (qui est louée, nous sommes en avance sur notre retour…).

Il va nous rester à trouver de quoi nous occuper les prochains jours. Nous allons essayer de nous rendre utiles, ce sera déjà ça ! En attendant, nous partageons un bon repas qui se termine avec une bonne tarte aux myrtilles, miam !!!

En soirée, nous avons des nouvelles des EveilNomade, ils ont réussi à rejoindre la France et sont maintenant “à la rue”. Nous nous inquiétons pour eux et espérons qu’ils vont réussir à se poser dans un lieu sûr. Nous espérons aussi que comme nous, ils rencontrent un ange-gardien…

Voilà, c’est le dernier article quotidien. Il est très peu probable que les restrictions soient levées dans 15 jours et nous permettent de retrouver les vélos et les ramener à coups de pédales avant de reprendre le (télé)travail à la date prévue. Le voyage est terminé… Reste encore quelques bilans à écrire.

Merci de nous avoir suivis et à bientôt pour un prochain voyage !

Vous aimerez aussi...

26 réponses

  1. Anne dit :

    Zut je ne vais plus rien avoir à lire le matin … sacré retour en tous cas, imprévu mais just un Time… vous ferez la fin du voyage plus tard… les enfants ne sont pas trop déçus de ne pas reprendre l école?

  2. Corinne dit :

    Merci Nathalie de nous avoir fait vivre tous ces moments avec vous. Un voyage bien rempli qui se finit avec un ange gardien et des amis qui vous accueillent, c’est une image plutôt positive ! Et comme tu l’as souvent fait tout au long de ton récit : il faut savoir regarder le verre à moitié plein !
    Bon retour à vous et prenez soin de vous !
    A très bientôt
    Une fidèle lectrice 😉

  3. Myriam dit :

    Merci à tous les 4 pour ces belles aventures. Je n’ai jamais écris de commentaires mais je vous suivez chaque jour. Tous les matins j’avais de vos nouvelles et j’étais inquiète de l’issu de votre voyage.
    J’ai été ravie de vous suivre et de partager avec vous vos périples. Bravo à tous les 4, vous m’avez fais voyager !
    J’espère que vous retrouverez vos marques facilement. Prenez soin de vous.

  4. Arnauld dit :

    L’aventure est quand même prodigieuse.
    Je me rappelle du début où vous aviez failli annuler à cause des enfants, puis ensuite des problèmes de genou de Nathalie (qui a tenu !)
    Félicitations !!!

  5. Jean Claude CARTON dit :

    Bravo quand même pour votre périple enchanteur que j’ai eu le plaisir de suivre chaque jour et de me permettre de voyager à travers vos écrits et vos belles photos.Dommage pour ce retour précipité et ces conditions surnaturelles.Comme si vous arriviez sur une autre planète.
    Bon courage pour cette double réadaptation et cette durée inconnue.
    Encore,bravoooooooooo
    Jean Claude(de Vendée)

  6. Olivier dit :

    Tout simplement bravo à tous les 4 !

  7. Bilau dit :

    À bientôt
    Je vs ai suivis avec plaisir…
    Il ns faudra être patient et nous pourrons ts remonter sur nos velos.
    Bonne chance pour la suite

  8. Les RayonMix dit :

    Je viens de rattraper mon retard sur les articles. En lisant celui ci j’avais la gorge serrée et un noeud au ventre et surtout une impression étrange de revivre nos derniers jours … A quelques milliers de km on a au final vécu la même chose.
    Bon courage à vous en espérant qu’on pourra tous vite remonter sur nos vélos.

    • Roulez Doudous dit :

      Nous avions aussi le cœur serré quand nous avions de vos nouvelles…
      Mais bon retour en France ! Votre aventure n’est pas encore terminée ! 😉

  9. Christophe dit :

    BRAVO pour cette magnifique Aventure ! Je comprends la déception mais il faut quand même regarder en arrière et voir que vous avez parcouru plus de 10000km en 348jours sans embuche globalement !!! Il ne faut retenir que la réussite de ce exploit car ça n’a pas toujours été facile mais vous avez tenu bon et avez largement dépassé votre objectif.
    Bon repos avant la reprise et à très vite sur le site de Meylan pour un café en “vrai” 😉
    Ca a été un vrai plaisir de vous suivre, maintenant va falloir trouver une autre lecture 😉

  10. Cecile dit :

    Déçue pour vous de l’arrêt brutal de votre aventure 😢 mais quelle aventure 😊
    Rassurée de vous savoir à l’abri

  11. Laurine dit :

    Merci pour cette belle aventure, ça va nous manquer de ne plus vous lire. Bisous à tous les 4.

  12. Sébastien dit :

    Bon courage pour le retour dans des conditions plus que compliquées… Mais que ça ne gâche pas cette belle expédition!

  13. Michelle dit :

    Bonjour,
    Avec la pandémie, j’ai pensé à vous sur vos vélos en Amérique du sud en espérant que vous ne soyez pas isolés, évités par les locaux car identifiés comme européens répandant la pandémie … Bon retour dans votre maison. Pour le café au bureau, peut-être septembre 2020 avec les dernières mesures d’accompagnement de déconfinement reçue lundi… 🙁
    Michelle, confinée en tél&travail à St-Marce’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.