21 avril 19 – De Ambato à Baños – 36 km (396 km) – J18

Les parents se sont couchés tard, trop tard… De plus, à 6h00, le réveil des pompiers sonne. C’est une sorte d’alarme avec une personne demandant aux gens de se lever. Pour couronner le tout, il pleut ! Ça ne donne pas envie… Nous prenons le petit-déjeuner dans la cuisine et plions les affaires. Nous disons au revoir et partons en direction de Baños, pour 42 km, finalement sous le soleil.

Nous décidons de prendre la grosse route au lieu de zigzaguer dans la ville. Mais pour un dimanche, il y a beaucoup de trafic. La bande sur le côté est large, ça passe. Nous retrouvons les camions pas encore terminés que nous avions vus sur la Panaméricaine !

Arrivés à Salasaca, vers 11h00, un groupe nous demande de nous arrêter. Ils veulent nous prendre en photo et nous demandent de manger un morceau avec eux. Il s’agit de Fabian Lagua et sa famille, ils fêtent le baptême d’une de leur petite. Nous profitons donc de poulet et de patates avec du soda et restons un petit moment à discuter.

Une longue descente s’amorce. Nous traversons Pelileo et son marché aux jeans. C’est l’effervescence.

Nous profitons également d’un magnifique point de vue.

Par contre, que de circulation ! Et que de vent ! Nous l’avons de face et même dans la descente, il ne nous simplifie pas la vie ; de 60km/h à l’abri, nous atteignons difficilement les 8km/h, en pédalant, en descente, quand une rafale déferle ! Cette longue descente, il va falloir la remonter pour retrouver le chemin de Riobamba plus tard… Ça ne nous enchante pas du tout… Baños, ce n’était peut-être pas une très bonne idée en fait ! Maman regrette de ne pas avoir imposer de venir en bus en laissant les vélos à Ambato.

Au pont de las Juntas, nous déclarons forfait. Un mur s’annonce et avec ce satané vent de face et cette forte circulation, nous ne voulons même pas essayer de tenter notre chance. Nous nous mettons donc en quête d’une voiture. Mais les gens refusent. Heureusement, un vendeur de biscuits nous propose de nous emmener dans son pick-up pour 6$. Il ne reste pas beaucoup de kilomètres, c’est assez cher mais nous acceptons.

Et nous voilà donc à Baños ! Nous nous installons dans une auberge recommandée par le lonely planet, mettons nos maillots de bain et filons à la piscine. Les prix annoncés par le guide sont complètement faux, c’est bien plus cher mais ça fera plaisir aux enfants. En fait, ce sont des bains chauds et froids, c’est très agréable. En plus, il y a des toboggans. Les enfants sont ravis ! Il y a d’autres jeux pour eux, mais il ne fait pas très chaud hors de l’eau, nous n’en profitons donc pas.

Nous restons aux bains jusque 17h00. Puis nous rentrons nous changer et partons à la recherche de pains et de yaourt pour compléter le repas de ce soir. Les enfants sont fatigués, les parents aussi. Nous mangeons nos sandwichs initialement prévus pour midi. Les enfants se couchent et les parents se demandent par où ils vont bien pouvoir repartir… Des murs se dressent tout autour. Il faudra peut-être envisager le bus, même si ça fait peur à Papa. Il redoute de casser les vélos… Nous avons toute la journée de demain pour y réfléchir et surtout pour profiter de l’endroit !

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Fanny dit :

    Aller reposez vous un peu vous l’avez mérité !!
    De gros bisous 😘

  2. Mamie dit :

    Gros bisous de mamie 😘😘

  3. Cécile dit :

    Whaouuuuuu ! Quelle aventure humaine 🙂
    Reposez vous bien, profitez et repartez du bon pied

  4. Papy Christian dit :

    coucou
    c’est toujours un plaisir de suivre vos étapes
    bises
    Papy Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.