20 mai 19 – De Saraguro à Solamar – 45 km (881 km) – J47

La nuit a été rythmée par les aboiements des chiens. Nous nous réveillons au petit matin. Nous demandons s’il est possible d’utiliser la cuisine des propriétaires de l’hôtel pour prendre le petit-déjeuner, la réponse est positive ! Nous voilà donc installés, la dame nous fait chauffer de l’eau pour le thé. Elle admire Martin et Lucas qui mangent leurs Chocapic : “qu’est-ce qu’ils mangent bien ! Mon petit-fils a 5 ans, il ne mange rien…”. Ouh là, qu’elle se rassure, mis à part des Chocapic, des pâtes et des gâteaux, les enfants ne veulent pas manger grand chose ! Elle les prend même en photo pour l’envoyer à sa fille.

Au moment de partir, nous avons droit à une petite séance photo, les propriétaires sont très gentils. Ils nous demandent si nous reviendrons, peut-être un jour, mais avant, nous aurons d’autres choses à découvrir !

Nous quittons donc Saraguro via une montée (pour changer). D’après la carte de l’hôtel, il doit y avoir une fabrique de fromages en chemin. Mais nous ne trouvons rien, nous sommes déçus ! Il y a quelques nuages, il fait moins chaud qu’hier, nous grimpons plus facilement. Ah ! Voilà le magasin de fromages ! Miam, miam !!! Nous goûtons le plus vieux, il a du goût, ça fait du bien ! Nous en achetons accompagnés de fromage frais, de yaourt et de petites douceurs aux cacahuètes.

Nous sommes dans les montagnes russes avant la descente quand il se met à pleuvoir. De plus en plus fort… Nous commençons à être vraiment mouillés quand Maman trouve la cabane providentielle ! Nous nous arrêtons et nous mettons vite à l’abri. Du coup, nous prenons le déjeuner, le fromage est vraiment bon ! Il pleut des cordes dehors, espérons que ça va s’arrêter… Nous commençons à douter de la possibilité de prendre la piste pour la suite…

Le repas est terminé et la pluie s’est arrêtée, nous avons de la chance ! Nous équipons tout de même les enfants de sacs plastiques autour des chaussures pour les préserver si la pluie reprend et nous attaquons la descente. Passé San Lucas, nous trouvons le début de la piste, elle est sèche, nous la prenons, nous verrons bien la suite !

Bon, nous arrivons rapidement à une zone en travaux, la montagne est tombée sur la route. Des engins la dégagent, mais des voitures arrivent en face, ça doit passer !

C’est magique ! Nous suivons le rio, les paysages sont magnifiques et la piste est en bon état. Nous avons vraiment bien fait de passer par là. Nous descendons et nous sommes doublés par un bus ! Même ici il y en a 🙂 Il y a des chiens aussi ! L’un deux se décide à mordre une sacoche de Maman, heureusement, il a eu juste la lanière et rien n’est abîmé, ouf !

Vers 17h00, nous atteignons Solamar, il est temps de planter la tente. Nous demandons à une dame où il est possible de camper, elle nous dit d’attendre le retour d’un homme qui saura nous dire. Ce dernier nous dit qu’il va demander à son père et qu’il va revenir mais ne revient jamais… Après avoir attendu plus de 30 minutes, nous descendons voir dans sa direction, demandons à un autre homme qui nous dit de camper à côté de sa maison : “vous serez tranquilles ici, tout le coin est à moi”.

Les enfants jouent dans la terre devant une vierge, ils lui posent des questions, s’inventent des histoires. Pendant ce temps, les parents installent la tente et préparent le dîner. Nous voilà bien installés, nous dînons. En effet, le coin est calme une fois les va-et-vient des bus et des camions arrêtés. Nous voilà couchés, nous allons pouvoir nous reposer, demain la journée sera tranquille, Loja n’est plus très loin.

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. Fanny dit :

    Quand vous dormez dans les tentes, vous dormez sur des matelas gonflables ou pas ? C’est confortable ?
    Oui c’est une question existentielle ok 😂

    • Roulez Doudous dit :

      Oui, nous avons des matelas gonflables. Nous trouvons ça plutôt confortables mais nous sommes un peu à l’étroit. 😊

  2. Cecile dit :

    J’adore lire vos aventures avant de commencer ma journée de travail (vous vous souvenez de ce que c’est ? 😁)
    Bonne continuation

  3. Raphael dit :

    Aaaah, du fromage qui a du goût, ça doit avoir un petit goût de « comme à la maison » !

  4. Chris dit :

    Magnifique cette piste ! Super que vous ayez pu l’à prendre et éviter la route principale. Si je comprends bien c’est compliqué de se ravitailler en bon fromage mais en chocapic, facile à trouver !? 🙂
    Bon on a tous les mêmes gosses niveau nourriture 😉

    • Roulez Doudous dit :

      Des chocapic nous en trouvons quasiment partout ! Comme tout ce qui est sucré… Ce sera peut-être différent au Pérou (= pas de fromage mais pas de chocapic non plus)!

  5. LEYRAUD Bénédicte dit :

    Salut ! Très chouette cette piste ! Vous avez l’air d’avoir pris un bon rythme là, c’est cool.
    Profitez bien.
    Bises de nous 4

  6. Papy Christian dit :

    une piste tranquille, du très bon fromage…
    à demain
    bisous
    Papy Christian

  7. Elodie et Guillaume dit :

    Ah le fromage avec du goût… on ne sait plus ce que c’est …. ici en Asie on trouve de la vache qui rit ! Pas besoin de frigo pour la vache qui rit ! vous avez l’air d’être bien reparti ! Continuez bien sur les pistes et attention aux chiens ! Bravo Nathalie pour la régularité du blog, nous on y arrive pas 🙂

  8. Mamie dit :

    Coucou la petite famille , les vacances vous on fait du bien. Vous avez bien récupéré . Les enfants ont bonne mine toujours de belles photos mais toi ma puce on te vois pas souvent 😊 .Continuer bien votre route bisous à vous 4 😚😚😚

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.