15 juin 19 – De Laguna Huachacocha à Huari – 42 km (1724 km) – J73

La nuit a été bien plus fraîche que la précédente. Nous avons tout de même bien dormi. Il a gelé en dehors de la tente, à l’intérieur, l’humidité ambiante a tout trempé. Le soleil est un peu voilé et peine à réchauffer l’extérieur.

Nous voulons partir tôt ce matin, du coup, nous avons décidé de ne rien faire chauffer ce matin, nous mangeons les biscuits de Jean-Yves. Nous réussissons à partir aux alentours de 9h30.

Nous retrouvons la fameuse piste, l’horrible piste. Mais sur cette portion, ça roule mieux. Nous mettons 30 minutes pour atteindre le col à 4341 m, c’est bien mieux qu’hier !

Nous attaquons la descente. Le ciel étant voilé, il fait froid. La piste n’est pas facile, nous n’avançons pas très vite. Dans une épingle à cheveux, Maman tombe avec Diabolo. Elle se fait mal au dos et abîme un peu sa veste. Heureusement, Martin n’a rien. Un peu plus bas, elle a tellement froid qu’elle sort son cuissard long pour la première fois du voyage. Nous pensions avoir des belles journées au Pérou, pour le moment, ce n’est pas vraiment le cas…

Nous traversons des petits villages. Puis nous entendons une musique. Elle vient de Huamparán. Des hommes coupent du bois, ils nous arrêtent pour nous prendre en photo et nous offrent de la chicha. Puis, ils nous proposent de manger. Nous n’avons pas grand chose pour ce midi, nous acceptons avec plaisir.

On nous emmène dans une maison, où une cuisine à ciel ouvert à été installée. On nous offre de la soupe. Nous assistons à la préparation de l’aji, une sauce très épicée ! Globalement, les gens nous laissent manger tranquillement, tout le monde est occupé pour cette fête patronale.

Nous nous remettons en route. Par moment, la piste est en meilleure état mais c’est épuisant. Heureusement pour nous, la pente n’est pas très forte. De nouveau, nous entendons de la musique au loin, mais c’est sur l’autre versant. Puis nous voyons de nouveau des hommes s’occuper du bois, ils veulent nous offrir de la chicha, nous déclinons cette fois-ci.

La descente est terminée, reste 3 km de montée. Tout se passe bien malgré une circulation plus dense. Il y a beaucoup de poussière, nous sommes marrons !

A l’entrée de Huari, nous sommes interpellés par un homme. Il nous souhaite la bienvenue. Maman lui demande où trouver des gâteaux pour l’anniversaire de Lucas, il lui répond qu’il y a une pâtisserie à la plaza de armas. Super ! Cependant, nous avons du mal à trouver une route pour rejoindre le centre-ville. OsmAnd ne nous indique que des passages avec des escaliers. Nous finissons par y arriver. Nous trouvons la pâtisserie, dommage, il n’y a que des parts de gâteau… Nous en prenons 4, Papa file acheter des bougies et nous pouvons enfin fêter les 4 ans de Lulu ! Il est ravi de ses cadeaux.

Nous voyons un cycliste sur la place. C’est un vénézuélien, il a vu nos vélos et voulait nous saluer. Il fait la boucle dans le sens inverse et file sur Lima ensuite. Son but est de rejoindre Ushuaïa. Nous le reverrons peut-être.

Aujourd’hui, c’est Papa qui part chercher un hôtel, Maman a trop mal partout. Elle attend à la pâtisserie avec Martin. Il joue avec la serveuse et son téléphone. Chambre trouvée ! Nous disons au revoir et filons nous installer. Nous ne resterons qu’une nuit malgré la fatigue. Nous ferons une journée de repos à Chavín de Huántar.

Nous sortons dîner, mais il n’y a pas grand chose d’ouvert. Nous achetons des pains et nous trouvons quand même notre bonheur, soupe puis poulet (comme d’habitude quoi…). Pour le dessert, nous trouvons une autre pâtisserie. Zut ! Ils avaient des vrais gros gâteaux ! Mais de toute façon, nous n’aurions pas pu nous asseoir dans celle-là.

Sur le chemin du retour, nous rencontrons Benito. Il travaille ici mais vient de Huaraz. Il enseigne l’anglais et est ravi de pouvoir pratiquer avec des étrangers. Il nous demande si nous avons déjà dîner, dommage. Nous discutons un peu puis rentrons, nous sommes fatigués de ces trois dernières journées.

Demain nous retrouvons l’asphalte ! Nous sommes un peu déçus de ne pas avoir pu faire un vrai jour de repos pour l’anniversaire de Lucas, mais il semble heureux. Il nous parlait justement de Spiderman et Batman aujourd’hui 🙂 C’est ce qui compte !

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Fanny dit :

    C’est incroyable comme les gens vous interpellent et vous offre le repas comme ça, sans rien demander en retour, c’est.. Magnifique je trouve.
    Et juste quand tu dis chicha, c’est quoi ? Parce que moi j’ai directement pensé à la fumette hein 😀
    Un merveilleux anniversaire à l’autre bout du monde, j’espère que mon petit Lulu est heureux comme tout ! Des bisous !

  2. Papy Christian dit :

    les parts de gâteau sont bien, comme Papy les aime… bon anniversaire Lucas, comme on t’as dit le 15 par Whatsapp ton cadeau est à la maison pour ton retour
    bisous 💖💖💖💖

  3. Romain dit :

    Fanny, faut pas confondre “chicha” et “hachisch” ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.