31 mai 19 – De Piura à Trujillo – Bus 425 km – J58

La nuit n’a pas été de tout repos. Nous avons un peu réussi à dormir dans le bus.

Arrivés à un peu plus de 2h00 à Trujillo, il n’a pas été simple de descendre les enfants du bus. Martin s’est réveillé, Lucas dormait encore dans les bras de Maman. Sur le parking, tout le monde a enfin les yeux ouverts. Pendant que Papa remonte les vélos et remet les sacoches, Maman va s’installer dans le terminal de la compagnie avec les enfants. Ils regardent la télévision, jouent et ne veulent pas se rendormir. Papa négocie pour pouvoir laisser les vélos jusque 6h00 sur le parking moto des employés. Quand il rejoint tout le monde, Maman installe un matelas et s’allonge.

A 6h00, le gardien vient nous voir, il faut sortir les vélos. Le soleil pointe à peine le bout de son nez. Nous nous rendons à la plazza del Arma, des employés la lavent à la serpillière ! Un policier nous réprimande, il ne faut pas être sur les vélos. Puis, c’est Maman qui se fait gronder, il ne faut pas mettre les pieds sur les bancs en pierre (elle était en tailleur). Ça nous fait tout bizarre, surtout quand on voit l’état général du Pérou depuis le début… Mais soit, nous respectons les règles. Martin et Lucas engloutissent leurs Chocapic.

Aux alentours de 8h00, nous allons prendre un petit-déjeuner dans un café. Miam, du pain, du beurre et de la confiture ! Le rêve ! Le cuisinier tient à faire quelque chose pour les petits, ce sera sandwich au jambon et omelette.

Puis nous nous rendons tranquillement à la casa des ciclistas. En chemin, nous nous faisons de nouveau réprimander, il ne faut pas être à vélo dans les rues piétonnes. Puis une dame vient vers nous et nous demande si nous allons à Santa (adresse de la casa). En effet ! Elle nous dit que tous les touristes à vélo vont là-bas 🙂

Nous y sommes, mais Luis n’est pas là. C’est un couple qui nous ouvre (une espagnole et un vénézuélien), nous allons attendre. Le voilà, 30 minutes plus tard. Il nous accueille très gentiment, nous raconte ce qui est arrivé à son fils, Lance, en début d’année. Âgé d’à peine 12 ans, il s’est fait renversé par une voiture alors qu’il faisait un tour de vélo. Il a été tué sur le coup. Nous ne pouvons même pas imaginer sa peine… De plus, le coupable, qui était en grand excès de vitesse, est toujours en liberté, avec son permis. Il semble être “ami” avec la police… Les enfants nous posent beaucoup de questions du coup. Nous leur expliquons du mieux que nous pouvons.

Luis est ravi de voir des petits. Il organise des courses cyclistes et va dédier celle de cette année à son fils. Il souhaite inviter Lance Armstrong et nous demande de l’aider un peu plus tard à écrire une lettre en français et une en anglais pour tenter de le joindre.

Après des douches et des lessives, nous nous offrons le MacDo pour le déjeuner. Les enfants sont ravis. L’après-midi est déjà bien avancée. Nous faisons un petit tour, mais le soleil s’est caché et il fait froid avec le vent. Nous filons faire quelques courses et rentrons à la maison nous reposer.

Suite à l’écriture de la lettre, il est tard quand nous sortons dîner. Les enfants s’endorment avant même que le repas ne soit servi. Nous ramenons tout ce petit monde à la maison. La journée a été très longue, la nuit nous fera le plus grand bien.

Prendre le bus nous a permis d’éviter plus de 400 km d’une route assez monotone qui par moment est dangereuse pour les cyclistes. Nous savons maintenant que nous ne pouvons pas prendre les bus VIP avec nos vélos mais que c’est tout de même faisable d’utiliser ce moyen de locomotion au Pérou aussi. Nous allons rester ici quelques jours, le temps de recharger nos batteries et d’entretenir les vélos.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Bouzahzah Delphine dit :

    Coucou vous 4,
    nous suivons votre périple depuis le début et c’est vraiment un régal pour les yeux, les photos sont trés belles, on s’y croirait !!!
    Martin et Lucas sont beaux et courageux…
    Bonne continuation et gros bisous de nous 4 à vous tous.
    Delphine.

  2. olivier dit :

    Vous avez pris de bonnes couleurs ! Bien bronzés
    Merci encore de prendre le temps de nous faire partager votre aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.