08 août 19 – La Paz – J126

Ce matin, nous nous levons tard. Ça fait du bien ! Nous prenons le petit-déjeuner, il y a du monde autour de la table. Nous discutons un bon moment. Cristian ramène Diabolo, il va bien ! Maman est rassuré 🙂

Puis Papa part au marché à El Alto. Il va essayer de trouver des nouveaux porte-bidons, deux des nôtres sont cassés et nous aimerions fixer nos réserves d’essence sur le cadre du vélo. Il prend le téléphérique et est surpris par l’ampleur du marché ! Il est immense et il y a de tout ! Enfin presque, il voulait acheter des nouvelles plaquettes mais ne trouve pas le bon modèle. Pour les porte-bidons, il n’en trouve pas de grand, nous nous contenterons des normaux. Tant pis pour la grosse bouteille.

Pendant ce temps, Maman est à la casa avec les enfants. Ils s’amusent plus ou moins tranquillement pendant qu’elle termine des choses pour le blog, achète des nouvelles histoires pour la fabrique et tente de tracer l’itinéraire sur ride pour la suite de la Bolivie. Papa rentrant tard, elle fait manger Martin et Lucas et commence à préparer pour les parents.

Papa arrive, il est passé prendre le linge. Il est nickel ! La couturière a fait du bon boulot.

Odile et Laurent rentrent pendant que nous finissons de déjeuner. Ils sont allés au sommet ! Par contre, ils se sont levés tôt et cela se voit, ils ont de petits yeux et vont vite faire la sieste. Pour les laisser tranquilles, nous partons tous faire la cache dans le parc non loin.

Nous commençons par nous rapprocher d’une aire de jeux. Mais elle est payante, nous décidons de ne pas y aller car nous n’y resterions pas très longtemps. Nous filons donc vers la cache. Nous la cherchons un bon moment dans les arbres et il semblerait qu’elle ne soit plus là. Nous sommes tous déçus.

Un funiculaire !

Nous continuons jusqu’au marché où nous achetons en premier des fruits. Nous en découvrons d’ailleurs un nouveau dont nous avons déjà oublié le nom ! Puis nous prenons des pâtes, des œufs, des couches et des légumes.

Nous rentrons à la casa. Il n’y a qu’Annet et Raimund, tous les autres sont sortis. Maman commence à ranger les sacoches, Papa s’occupe des vélos. La bouteille de gaz est vide, pas possible de faire la cuisine pour le moment. Maman trouve un mot disant qu’il y a une bouteille de rechange dans l’autre partie de la casa. Ni une, ni deux, la voilà changée. Ouf, nous allons pouvoir dîner là. Maman prépare de nouveau des beignets à la banane. Ce soir, grand changement au menu, ce sera du riz avec des brocolis et des tomates.

Odile et Laurent rentrent durant le dîner. Les enfants recommencent à s’énerver… Ils finissent tout de même le repas puis nous les mettons au lit. Ce coup-ci, Lucas va directement dans le lit des parents car Odile et Laurent veulent aller se coucher.

Papa commence à réparer les sacoches. C’est fou, cela fait plusieurs jours que nous sommes ici et nous attendons le dernier moment pour faire ça ! Nous nous rendons aussi compte que nous n’avons pas acheté les chaussures pour Lucas ! Nous ne savons pas encore si nous allons les lui prendre… Mais de toute façon, nous ne trouverons rien d’autre avant un bon moment…

Cristian passa nous voir, nous lui donnons l’argent qui permet de contribuer au bon fonctionnement de la casa. Il a aimé piloter Diabolo.

Nous terminons les sacoches et montons nous coucher ! Demain c’est le départ. Cela va être dur, nous sommes bien ici !

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Arnauld JEANNET dit :

    Une sorte de Chayote ?
    Ou un Chirimoya / Chérimole / Cherimoye de forme bizarrement allongée ?
    Une variante de Guanabana ?

  2. Arnauld JEANNET dit :

    Ca serait pas une Curuba ?
    nommée “tumbo” au Pérou et en Bolivie
    Intérieur style fruit passion, voir photo sur wikipedia:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Passiflora_tripartita_var._mollissima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.