07 août 19 – La Paz – J126

Odile et Laurent partent faire un sommet aujourd’hui, il s’agit du Huayna Potosi à 6088 m. Nous leur disons au revoir car nous repartons à vélo demain. (même s’ils disent le contraire !).

Nous avons beaucoup de choses à faire aujourd’hui. Papa et les enfants amènent le sac de soie de Papa et les pantalons des enfants chez une couturière. Le verdict tombe, tout sera prêt demain à 18h00 ! Bon, ben, nous partirons après-demain du coup… Les suisses avaient raison 🙂

Nous mangeons dans un fast-food, il y a le défilé à la télévision. C’est surprenant, hier c’était férié pour le jour de l’indépendance mais le défilé à El Alto n’est qu’aujourd’hui… Nous voyons les différentes fédérations, les écoles, les syndicats, tout ça sur fond musical joué par la fanfare de l’armée. Nous ne sommes pas montés pour voir ça en direct, mais ne le regrettons pas.

Après le déjeuner, nous partons en quête de chaussures pour Lucas, lunettes pour Martin, lampes frontales et beaucoup d’autres choses. La liste est longue !

Les chaussures de Lucas commencent à être un peu juste. C’est que les enfants grandissent vite des pieds à cet âge là ! Il y a quelques boutiques mais à chaque fois ce sont les mêmes modèles, rien de bien folichon… Celles qui nous plaisent s’arrêtent au 25 ou alors commencent au 30 et bien sûr, Lucas fait du 27 🙁 Nous trouvons une paire qui pourrait faire l’affaire, nous verrons si nous les prenons ou pas.

Pour les lunettes de Martin, c’est l’échec. Rien de rien… Il va dons garder ses lunettes cassées. Nous les rafistoleront au fur et à mesure du voyage. Il est important d’avoir des bons verres dans les salars !

Nous allons derrière la plaza San Francisco pour trouver des frontales. En plus d’être le quartier touristique, c’est le quartier des magasins de montagne. Ce coup-ci, nous trouvons notre bonheur ! Les enfants sont ravis, ils vont pouvoir faire comme les grands !

Dans le même quartier, nous dénichons des fruits secs ! Nous ne sommes pas très loin du marché au sorcière, il y a des stands dans la rue, on dirait qu’ils vendent des peluches de bébés lama mais ce sont en fait des bébés séchés…

Le temps passe vite et nous n’avons pas fait la moitié des choses prévues. Ce n’est pas grave, il nous reste demain mais nous espérions pouvoir ne rien faire de la journée… Nous redescendons vers la casa pour le goûter, achetons des jus d’orange frais et des pains au chocolat. Comme d’habitude, c’est un régal !

Un couple d’allemands, Johanna et Arne, est arrivé dans l’après-midi. Ils viennent de Buenos Aires et ont commencé leur voyage en Europe, ont rallié la Chine et visité la Nouvelle-Zélande. Il y a beaucoup de monde du coup !

Papa ressort faire quelques courses, Maman prépare des beignets à la banane. Cristian passe et nous demande si nous pouvons lui prêter Diabolo, il aimerait faire un tour avec Rafael. Nous sommes d’accord mais ça fait vraiment bizarre à Maman de voir quelqu’un partir avec son vélo… Espérons qu’il revienne… en un seul morceau…

Nous prenons le dîner et comme d’habitude, les enfants sont durs à coucher… Nous discutons un peu et filons nous reposer. Etre en ville casse notre rythme habituel, c’est fatigant au final !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Papy Christian dit :

    coucou
    une journée sans monter sur un vélo… ça doit changer un peu.
    tous les matins, j’attends avec impatience de lire vos aventures, il y a déjà quelques jours que nous ne nous sommes pas parlés par Wap.
    bisous à vous quatre
    papy Christian

  2. Chris dit :

    Avec les vacances, j’avais 3 semaines de retard sur vos aventures, toujours super de vous lire et voir que tout se passe bien !!! La Paz a l’air super, bon repos et à très vite pour de nouvelles aventures à vélo 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.