09 novembre 19 – De Villa la Angostura à PK 2089 (RN 40) – 33 km (6818 km) – J220

Une fois de plus, nous avons très bien dormi. Le réveil sonne mais les parents traînent un peu, les enfants, quant à eux, dorment profondément, comme à leur habitude. Nous émergeons doucement, la tente est à l’ombre des arbres, du coup, il fait encore froid.

De nouveau, la tente est trempée, les duvets aussi car nous avons eu bien chaud malgré la fraîcheur extérieure. Ce n’est pas grave, avant de ranger, nous commençons par déjeuner. Puis nous plions tout, plutôt lentement. Nous sommes longs ce matin. C’est uniquement vers 11h00 que nous partons !

De plus, nous commençons par nous arrêter faire des courses au supermarché. La caissière et le client derrière nous nous posent des questions, d’où venons-nous, où avons-nous commencé le voyage, etc… Ici, comme à San Martín, ils ne donnent plus de sacs dans les magasins, voilà une bonne chose ! Nous remplissons nos sacs avec nos provisions et partons sur la piste cyclable.

En ville, il y a énormément de cyclistes. En fait, il y a une course demain : Villa la Angostura -> San Martín. Dommage, nous ne la verrons pas passer. Ça aurait été marrant de croiser tous ces cyclistes !

Villa la Angostura nous fait encore plus penser à Megève que San Martín. Il y a des belles maisons en pierre et en bois, beaucoup de magasins de sport et beaucoup de touristes.

Ici, la route est un peu moins jolie qu’avant. Nous voyons peu le lac, il y a beaucoup de circulation et le bas-côté n’est pas goudronné. Ce n’est pas grave, nous profitons quand même. Vue l’heure avancée, nous ne tardons pas à chercher un coin pour manger. Ce n’est pas chose facile, dès que nous nous rapprochons du lac, il y a soit un camping (avec un accès payant pour la journée), soit une propriété privée… C’est seulement vers 13h45 que nous trouvons enfin notre bonheur. Nous laissons les vélos au bord de la route et descendons quelques mètres en dessous. L’endroit est parfait pour pique-niquer ! L’eau est limpide, c’est impressionnant !

Nous rejoignons la route pour faire les quelques kilomètres qui nous séparent du lieu de bivouac que nous avons repéré. En chemin, nous faisons des pauses sur les aires aménagées.

Une dernière rivière à traverser et nous arrivons à l’endroit ciblé. Le bord de la route a été réaménagé, le petit chemin pour rejoindre le lac n’est pas évident à trouver mais nous finissons par le dénicher ! La tente rentre au millimètre près entre arbres et rochers… Et nous voilà installés au paradis !

Il est seulement 16h00, nous avons le temps de faire plein de choses ! Maman fait du pain pour ce soir, avec la levure, il gonfle à la cuisson et semble meilleur que la dernière fois. Les enfants jouent sur la plage et finissent très rapidement les pieds et les jambes trempés. Papa installe la tente et filtre de l’eau.

Nous tombons en panne d’essence (nous n’avions pas pris la peine de remplir la réserve) mais faisons un feu (de toute façon, c’était prévu). La cuisson des pâtes se termine donc au réchaud à bois. Nous prenons le dîner autour du feu. A 19h30, le dessert est terminé. Nous écoutons un peu de musique puis les enfants se couchent, ou plutôt vont faire les fous dans la tente. Les parents restent un peu autour du feu puis filent les rejoindre.

Nous entendons peu la route, nos oreilles sont plus attirées par le bruit des vagues. Nous allons sûrement bien dormir !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Christophe dit :

    Superbe ces bivouacs, c’est top ! Profitez bien de ces magnifiques lacs et cette tranquillité

  2. Papy Christian dit :

    vous êtes super bien sur le bord de ce lac … la nuit devrait être reposante, profitez un max
    aujourd’hui en revenant de chez mémé, je suis passé au pied de la dent de Crolle couverte de neige 👍👍👍 .
    bisous à vous quatre 😘😘😘😘
    papy Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.