08 novembre 19 – De Lago Villarino à Villa la Angostura – 57 km (6785 km) – J219

La nuit a été paisible. Nous nous réveillons avec le réveil et le bruit des oiseaux. Maman n’ose pas bouger la jambe. Papa se lève pour préparer le petit-déjeuner. La toile de la tente est trempée, cela faisait bien longtemps que ça ne nous était pas arrivé. Il va falloir s’y habituer !

Les enfants sont longs à émerger. Nous prenons le petit-déjeuner tous ensemble. C’est calme. Lucas retourne pêcher pendant que Martin prend des photos avec le téléphone que nous avons trouvé sur la route. Des oies, un cheval et même des moutons viennent nous faire un petit coucou.

Nous hésitons à rester une journée ici. Maman a toujours mal mais ça va mieux qu’hier. Est-ce que ça vaut le coup de rester un jour de plus ici ? Nous avons repéré un iOverLander à 42 kilomètres d’ici, nous allons tenté de le rejoindre et si ça ne va pas, nous nous arrêterons en chemin.

Nous finissons de tout plier. Avec toutes ces hésitations, nous sommes longs à partir ! Il est presque 11h00 quand nous nous mettons en route.

Nous atteignons rapidement le point de vue du Lago Villarino. Nous discutons avec des argentins. Globalement depuis hier, à chaque arrêt, nous sommes questionnés 🙂 Ici, ça ne change pas.

C’est ensuite le Lago Escondido que nous voyons ou plutôt distinguons à travers les arbres. Il porte bien son nom, le lac caché. Au point de vue, il y a énormément de minibus. Nous avons droit aux questions habituelles, une fois de plus.

Le prochain point de vue est dans longtemps maintenant. Nous roulons doucement mais de toute façon, nous avons le temps. Les paysages sont comme hier, majestueux. Nous rencontrons un couple de hollandais, ils ont loué des vélos et des sacoches pour une semaine et font un tour dans le coin. Ce ne sont pas les premiers que nous croisons aujourd’hui. Nous faisons ensuite la pause déjeuner assis sur un tronc d’arbre, il fait chaud mais rien à voir avec le désert.

Il nous reste 20 kilomètres à faire. Nous repartons sereins et nous profitons de la nature. Pas de chauffeur agressif aujourd’hui.

Nous faisons l’impasse sur le détour pour aller à Villa Traful. Nous profitons juste de la Ruta 40. Nous passons le long du Lago Correntoso, comme ses compères avant lui, il est magnifique.

Après une montée très difficile qui nous rappelle l’Equateur, c’est au tour du Lago Espejo de se dévoiler. Manque de pot, il y a du vent, il n’y a donc pas l’effet miroir…

Et nous atteignons notre lieu de bivouac pour le goûter. Il est top ! Enfin… Un panneau “interdiction de camper” est planté dessus le panneau habituel. Papa va se renseigner à la maison du garde juste à côté. En effet, ils ont une invasion de rongeurs porteurs de l’hantavirus. Ici, on ne rigole pas avec ça. Et en y regardant de plus près, il y a des rats morts un peu partout, c’est plutôt glauque. Nous prenons tout de même le goûter, mais après s’être bien lavé les mains.

Nous sommes rejoints par un couple suisse. Ils viennent tout juste de commencer leur voyage. Avant de descendre vers Ushuaïa, ils font la route des lacs. Nous les reverrons peut-être !

Il nous faut maintenant faire les 17 kilomètres jusqu’à Villa la Angostura, l’invasion nous empêche de camper avant. Ce n’était pas prévu du tout ! Heureusement que Maman arrive à pédaler !

Nous remontons donc sur nos vélos. Les enfants sont déçus et nous les comprenons. Ça monte dur de nouveau puis ce sont les montagnes russes qui reprennent. Peu avant d’arriver, nous découvrons le Lago Nahuel Huapi.

Nous nous arrêtons dans un camping à l’entrée de la ville. Il y a une petit plage en contre-bas. Maman va y faire un tour avec les enfants pendant que Papa fait les basses besognes.

Nous nous rejoignons tous un peu avant le dîner et le prenons avec vue sur le lac. La belle vie 🙂

On nous amène du petit bois pour lancer un feu. Voyant ça, la femme du camping accoure vers nous pour nous l’allumer. En une minute, c’est fait ! Les enfants couchés, les parents profitent de la chaleur du feu avant d’aller se coucher.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Thierry line dit :

    Trop jolie quel plaisir de voir ça bisou à vous 4
    Li ne

  2. Mathieu dit :

    Merci pour les photos magnifiques

  3. Cecile dit :

    Whaouuuuuuuu !!!

  4. Elodie & Guillaume dit :

    ça nous fait bizarre de revoir tous ces paysages, c’est un vrai plaisir de les revoir sous votre angle ! On vous avait prévenu, en voiture les montées nous paraissaient déjà rudes … alors à vélo !! Encore une fois bravo ! pourvu que la jambe tienne le coup !! Profitez encore encore … parce que la rentrée c’est moins fun, ici novembre est froid, et on aimerait bien retourné là bas pour manger plein de framboises ! Les enfants eux attendent la neige …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.