27 avril 19 – De Guamote à Alausi – 47 km (505 km) – J24

Nous nous réveillons tôt, une longue journée nous attend ! Nous aimerions rejoindre Alausi aujourd’hui, c’est à environ 45 km avec 600 m de dénivelé (et plus de 1200m de dénivelé négatif !).

Nous prenons le petit-déjeuner pendant que les pompiers font des pompes. Ce n’est pas la première fois, dans quasiment chaque caserne, à 8h00, ils se regroupent, répètent leur serment et font des pompes.

Un peu avant de partir, des enfants nous rejoignent. Ils nous posent des questions, Martin n’ose pas jouer avec eux et Lucas ne veut pas y aller seul. Nous parlons un peu puis leur donnons des sucettes (qu’on nous avait données la veille).

Il est 9h30, l’heure d’y aller, nous aimerions éviter la chaleur. Nous ne pouvons pas dire au revoir aux pompiers, ils sont tous partis en mission. Dommage !

Nous rejoignons la Panaméricaine après quelques courses. Les paysages sont encore une fois splendides ! Au début ça monte assez tranquillement, un pick-up venant en sens inverse s’arrête à notre hauteur. Le conducteur descend de voiture, il nous propose de nous poser chez lui à Cuenca et nous donne sa carte. C’est très gentil de sa part ! Nous irons peut-être chez Myriam et Aurélien, mais passerons quand même les voir. Nous verrons bien ! Nous montons pendant environ 18 km, s’en suit une petite descente puis une section plus raide de 4 km.

Au sommet de cette côte, nous trouvons un petit village avec quelques restaurants et des poulets rôtis qui n’attendent que nous… La décision est prise ! Nous allons en manger ! On nous propose des abats grillés, très peu pour nous… Il y a aussi des pattes de poulet, comment dire… Nous choisissons plutôt des bons petits morceaux ! Il est bien croustillant et la sauce des frites est excellente ! Nous nous régalons ! En dessert, nous achetons du gâteau. Voilà un bon repas et tout ça pour 3$50 ! Au moment de partir, Martin fait un gros câlin à la cuisinière, elle nous offre en plus un autre lot de gâteaux !

Le stock de poulet !

Et c’est parti pour la longue descente ! Papa bat son record avec 77 km/h, Maman n’est pas loin avec 76 ! Nous descendons dans les nuages !

Une petite montée et c’est reparti pour la descente, mais beaucoup moins rapide, nous n’y voyons rien et les voitures ne doivent pas nous voir non plus, même avec l’éclairage mis en route pour l’occasion !

Mais surtout, nous voulons prendre la photo souvenir des 500 km ! Tout le monde est heureux ! Les enfants chantent : “roulezdoudous.fr ! roulezdoudous.fr !” 😀

Nous terminons la descente dans le froid et découvrons Alausi. Martin dit : “on va rester dormir là Maman ? On a trop de la chance, c’est trop beau !”.

Direction la caserne de pompiers, mais ce coup-ci, nous essuyons un refus. Ils n’ont pas de place et sont surveillés, ils n’accueillent personne. Mais ils nous recommandent d’aller à l’église. Nous nous y rendons et sommes bien accueillis. On nous ouvre une pièce, malheureusement, elle sent vraiment l’humidité. De plus le lavabo est cassé (la faute aux anciens occupants)… Mais nous allons nous en contenter. L’église est située sur la place centrale, nous traînons un peu et voyons arriver Nathan et Lucas que nous avions rencontrés sur la route de Pujili ! Ils viennent de Macas via une piste et ont traversé des endroits magnifiques. Ils cherchent du wifi et se rendent donc dans une auberge. Maman va voir le prix mais de toute façon, il n’y a plus de place, les deux cyclistes ont pris les dernières. Ce n’est pas grave, nous resterons où nous sommes !

Nous rencontrons un vénézuélien qui aide à l’église. Il a fait le chemin jusqu’ici et a décidé de s’arrêter pour travailler. Il enlève le lavabo cassé et nous laisse un robinet. Il s’inquiète pour les enfants, nous demande s’ils ont mangé, s’ils ont tout ce qu’il faut.

Nous allons voir la gare ferroviaire, il y a du wifi sur la place attenante. C’est déjà ça ! Nous pourrons appeler Lalie et Kyan demain comme convenu.

Nous nous mettons en quête du repas de ce soir, ce sera plus simple de manger au restaurant. Nous trouvons salade et omelette, ça change un peu !

Le vénézuélien revient et nous donne du lait et du pain pour les petits. C’est très gentil de sa part. Il nous propose d’utiliser sa douche. Mais, nous filons rapidement nous mettre au lit, demain nous nous levons tôt pour prendre le train de la Nariz del Diablo à 8h00.

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Fanny dit :

    Félicitations pour les 500 km!!!
    La photo de vous 4 est magnifique 😀
    Bisous

  2. Papy Christian dit :

    super, 500km de fait… Martin et Lucas sont contents et fiers, le train à l’air pittoresque, la loco et les wagons sont d’époque.
    magnifiques paysages et la photo de vous quatre superbe.
    bisous et bonne journée
    Papy Christian

  3. Pierre dit :

    Bravo ! Keep going

  4. Mamie dit :

    Super comme dit papa 500 km👏👏les enfants sont fière de les montrer . Vous êtes magnifiques tous les 4 sur la photo. Les enfants sont heureux entre les pompiers 👨‍🚒👨‍🚒et maintenant les trains. 🚂🚃Que demander de plus et ce n’est que le debut. Mamie vous fait de gros bisous 👄👄💞💞

  5. Raphael dit :

    Ça roule, ça roule chez les Doudous… bravo pour les 500km, on est impressionnés !
    Ici il fait beau pour la journée du 1er mai, au milieu d’une semaine grise et pluvieuse.
    On vous embrasse.

  6. Mickael C dit :

    La cuisinière est vraiment typique du coin, j’adore !
    Et l’église éclairée est magnifique.
    Bon courage pour la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.