Bilan – Equateur

L’Equateur, le premier pays de notre périple… Quel dépaysement, que ce soit pour les parents et les enfants ! Une nouvelle culture, une nouvelle langue et une nouvelle vie pour un an !

Des rencontres

Les gens sont charmants, très aimables avec les enfants. Ils les affectionnent tout particulièrement et sont aux petits soins pour eux. Ils ont le contact facile, nous interpellent, nous questionnent sur nos montures, notre voyage. Ils nous encouragent, ça fait chaud au cœur !

Nous avons découvert l’hospitalité des pompiers équatoriens, toujours prêts à nous rendre service. Les enfants étaient aux anges ! Les voir en tenue et descendre le long de la barre, monter dans les gros camions, c’était comme un rêve pour eux, mieux que Sam le pompier à la télé.

De nombreux cyclistes rencontrés mais une seule famille à la casa de Tumbaco, les Eveil Nomade, ils nous ont impressionnés par leur parcours et nous impressionnent encore ! Nous sommes en contact avec eux, Marie, Jeff et Olivia, les Bicyclife. Nous nous tenons au courant les uns et les autres de nos avancées.

Le climat

Tous les gens que nous croisons se plaignent de la pluie. Pour notre part, nous avons été chanceux ! Dans l’ensemble, très peu de pluie ou alors jamais bien longtemps, être à l’abri le soir chez les pompiers nous a peut-être aidé.

Le parcours

1099 km et environ 21000 m de dénivelé positif. C’est beau l’Equateur mais ça se mérite ! Des pentes très difficiles, surtout pour un début de voyage ! Nous avons tenu le coup et ne le regrettons pas. Des paysages grandioses qui nous aident à avancer, à pédaler, à pousser ! Des couleurs magnifiques, beaucoup de nuances de vert sur les montagnes ! Des cultures partout, dans des endroits qui nous semblent inaccessibles ! Nous en avons pris plein les yeux.

Des vaches, des cochons, des poules et bien sûr des chiens au bord de la route. Des chiens qui aboient, voire grognent, qui nous poursuivent de temps en temps mais sans jamais nous mordre.

Notre premier passage à plus de 4000 m. Globalement, nous n’avons pas l’impression d’avoir beaucoup souffert de l’altitude. Nous avons souffert, tout simplement 😀

De l’autoroute, des routes secondaires, un peu de piste… Jamais de sentiments d’insécurité, les pick-up, camions, bus et voitures s’écartent la plupart du temps avec le pouce levé et un petit coup de klaxon 🙂

La nourriture

Deux mots : riz et poulet. Les almuerzos (soupe + plat) sont peu chers mais peu variés. Nous avons eu du mal au début, nous trouvions des légumes et des fruits avec difficulté. Il y en avait peu dans les magasins… Puis nous avons découvert les marchés et tout a changé ! Carottes, concombres, pommes, bananes, grenades, ananas… En dehors des restaurants, nous avons pu varier notre alimentation un peu plus. Le problème, c’est que nous tournons vite en rond 🙂

Les vacances

Notre break Cuenca + Galapagos nous a vraiment reposé. Nous étions tous les 4 ravis de passer du temps entourés de tous ces animaux, de profiter de la plage, nager au lieu de pédaler 🙂

Les inattendus 😀

  • Rentrer dans une pharmacie et voir qu’ils vendent des kinder, des chips et plein d’autres friandises !
  • Les déchets un peu partout sur le bord des routes, surtout des sacs en plastique, mais jamais d’enjoliveur
  • Passer dans la rue à côté d’un lion de mer allongé sur un banc
  • Trouver de l’eau potable au robinet dans beaucoup de petites villes
  • Les bus qui roulent capot ouvert pour éviter la surchauffe
  • Avoir du wifi gratuit partout
  • Ne pas trouver à boire un vrai café (autre que du nescafé soluble) avant Loja, le comble pour un pays producteur de café
  • Faire un tour en camion de pompiers sirène hurlante

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Cecile dit :

    Ce résumé confirme le sentiment qui transporte de tous vos billets : quelle belle aventure !!!
    Merci de nous en faire profiter et de nous faire rêver 😊

  2. JY dit :

    Hello continuez à nous faire rêver

  3. pierre dit :

    Top !
    Serait-il possible d’avoir une photo des mollets après tout ce dénivelé ?

    • Roulez Doudous dit :

      Nous allons essayer. Mais les jambes de Maman ne ressemblent pas à grand chose avec les chutes et les piqûres de mouches 😀

  4. Arnauld Jeannet dit :

    20 kms de vélo par jour en moyenne (dont des journées à 0), avec votre barda et jeunes enfants, et toutes ces pentes, et la vie courante à gérer. Vu du bureau, c’est un beau rythme ! Celui que vous aviez prévu ?

    • Roulez Doudous dit :

      C’est en-dessous du prévisionnel, mais ce n’est pas grave. Nous avons prévu du bus au Pérou, ça devrait rattraper le coup. Nous faisons comme nous pouvons, nous verrons bien jusqu’où nous irons 🙂

  5. Fanny dit :

    Toujours un véritable plaisir de vous lire ! Je pense fort à vous ❤️

  6. Chris dit :

    Super bilan, Bravo ! Et ce n’est que le début de cette magnifique aventure, A vous le Pérou 😉

  7. Mickael C dit :

    Merci pour ce bilan, c’est sympa d’avoir ce retour avec un peu de recul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.