04 septembre 19 – Bilan – 5ème mois de voyage

Des pistes, du sable, de la tôle ondulée, mais surtout, des paysages de rêves, des retrouvailles et des nouvelles rencontres ! Voilà quel a été notre programme de ce cinquième mois. Globalement que du bonheur !

Tout a tout de même commencé par du repos à la Paz, à la casa de ciclistas. L’occasion de retrouver Laurent et Odile que nous avions rencontrer à la Paz en Equateur ! Nous étions vraiment heureux de les revoir. Nous avons aussi revu la famille de Sisteron une dernière fois, rendez-vous pris en France pour la prochaine fois.

Moins de kilomètres au compteur, mais il faut dire que nous sommes parfois repassés au statut de piétons pousseurs de vélo, dans le sable qui plus est ! Ça ne nous avait pas manqué… Nous l’acceptions volontiers car à chaque fois, nous étions récompensés par des paysages époustouflants et parfois, des bains chauds salvateurs nous attendaient.

Nous avons passé deux frontières puisque nous avons fait une courte mais formidable incursion au Chili. Certes, à la douane, Maman a eu l’impression d’être une terroriste (vous ne vous rendez pas compte, elle avait une pomme de pin dans son sac !), mais ce court passage était vraiment magique !

En parlant de magie, l’émotion a été au rendez-vous à notre arrivée sur le salar d’Uyuni. Impossible en fait d’imaginer ce que c’est avant de l’avoir foulé (ou plutôt roulé). Cela restera sûrement un des plus beaux souvenirs de notre voyage, encore plus avec les traditionnelles photos, nous avons vraiment bien rigolé !

Pour ce qui est de la vie de famille, tout va presque bien. Forcément, nous avons des crises par moment mais les parents commencent à être un peu plus patients et les enfants, avec les nombreux bivouacs, peuvent se défouler plus facilement. Un des seuls soucis que nous avons, c’est de réussir à les garder propres. Sur ce point, nous avons très vite lâché prise ! Comme le dit si bien Eric des EveilNomade, “ça fait travailler leurs défenses immunitaires”. Ils sont plein de sable et de poussière, marron de la tête aux pieds, mais ils sont heureux. C’est ce qui compte au final !

Nous terminons ce mois comme nous l’avons commencé, dans une casa de ciclistas, la casa Pingüi à Uyuni. Nous y retrouvons les EveilNomade que nous avions rencontré à Tumbaco au tout début de notre voyage. Mais nous y rencontrons aussi Clémentine et son frère Benjamin, les Hey Bro et leurs amis. Nous y passons des journées et des soirées formidables qui font aussi que le voyage à vélo est génial !

Bref, un mois génial, avec du ciel bleu (comme quoi tout arrive) et beaucoup d’émotions ! Un mois qui nous conforte dans notre choix de voyage, un mois qui donne envie que ça ne s’arrête jamais 🙂

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.