01 novembre 19 – Mendoza – J212

La nuit a été tranquille, les enfants se réveillent et font un peu les fous. Heureusement, Claudia et Michael sont déjà réveillés. Nous allons prendre le petit-déjeuner tous ensemble à l’étage.

Papa part ensuite en mission cellophane et cartons, ça lui prend toute la matinée. Quand il revient, Maman a déjà fait manger les enfants afin qu’ils ne soient pas trop décalés. Les parents prennent le repas.

Dans l’après-midi, nous retournons au terminal de bus avec les vélos et tout le matériel pour l’emballage. Nous avons demandé à Andrés quelle société il préférait, il nous a conseillé Andesmar. Maman a contacté un hôtel pour donner leur adresse, elle a eu leur accord. L’hôte warmshower également contacté n’ayant pas répondu, nous allons utilisé celle de l’hôtel. Le gros inconvénient c’est que les hôtels là-bas ne sont pas donnés…

C’est donc devant le comptoir que nous emballons Diabolo et Satanas. Les enfants courent un peu partout, parlent à tous les gens qui passent… Les vélos emballés, nous passons au guichet pour les enregistrer et payer. Nous demandons s’il serait possible de laisser les enfants avec ! Voilà, c’est fait, nous les abandonnons (les vélos bien sûr !). Ce ne sont que des vélos mais nous ne nous sentons pas bien. Nous sommes stressés, nous espérons qu’ils arriveront entiers et dans les temps. Bref, le moral n’est pas au plus haut…

Nous prenons un taxi pour rentrer. Nous discutons longuement avec Claudia et Michael. Ils nous parlent de leur projet. Ils vont très certainement acheter un camping-car pour continuer de sillonner l’Amérique du Sud, ils trimbaleront les vélos dedans.

Nous prenons un dîner léger puis les enfants vont se coucher. Les parents boivent un peu de bière pour oublier…

La journée est passée vite, elle a été difficile moralement… C’est déjà notre troisième jour à Mendoza, cela nous fait bizarre de nous arrêter aussi longtemps… Etant donné que les vélos ne partent que lundi et qu’ils devraient arriver mercredi, nous allons rester plus d’une semaine sans pédaler. Nous ne gagnerons pas autant de temps que ce que nous aurions voulu mais tant pis…

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Thierry line dit :

    courage cela fait du bien de changer , toujours autant de plaisir de vous suivre tous les jours on voyage avec vous , gros bisous à vous 4 😁😍

  2. Thierry dit :

    Pis de toutes façons, c’était pas la partie la plus jolie du trajet ! Animo y Viva san Martin.

    • Roulez Doudous dit :

      On ne sait jamais, parfois on tombe sur des paysages très beaux par hasard !
      Le seul inconvénient ici, c’est que c’est le même paysage pendant 200 km… 😀

  3. Mamie dit :

    Un peu de repos ne fait pas de mal non plus tes vélos vont faire un bon voyage ils se reposent eux aussi 😀 courage les enfants on pense très fort à vous bisous des amerands maman 😘😘❤️❤️❤️

  4. Papy Christian dit :

    coucou les piétons… il va falloir changer de chaussures 🤣🤣🤣
    bisous à vous quatre 😘😘😘😘
    papy Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.