15 novembre 19 – Ensenada – J225

Le vent s’est levé dans la nuit, nous avons entendu le bruit des vagues pas loin de la tente. De plus, ça soufflait dans les arbres.

Ce matin, ce n’est pas mieux, c’est même pire, il pleut à l’horizontale. Nous restons bien au sec. De temps en temps la pluie se calme. Papa va voir si nous pouvons prendre le petit-déjeuner sous un abri mais étant donné qu’il pleut de travers, tout est trempé ! Il trouve un petit refuge mis à disposition des campeurs. Ce n’est pas très propre, mais nous pouvons nous installer sur les tables extérieures. Elles sont au sec.

Lucas est encore bien chaud ce matin et il se plaint toujours de son ventre. Papa l’emmène au centre de santé qui est juste à côté du camping. Il y a un restaurant juste en face du refuge. Il est fermé et la pièce semble être privatisée par des hommes qui y font une réunion. Avec leur autorisation, Maman s’installe là avec Martin. Il y fait bien meilleur !

Papa et Lucas sont de retour. La fièvre est en fait tombée, c’est rassurant ! Pour le ventre, il nous faut surveiller Lucas de près, ça pourrait être un début d’appendicite. Si ça persiste, il nous faudra nous rendre à l’hôpital à Puerto Varas ou Puerto Montt. Les parents sont soulagés.

Nous commençons une partie de cartes dans la salle quand le gérant du camping nous dit que nous ne pouvons pas rester là. C’est privé… Il pleut des cordes dehors, le vent souffle. Il n’est vraiment pas agréable comme gars ! Nous rangeons nos affaires et attendons quand même une accalmie pour retourner au refuge. De toute façon, il est l’heure de manger, il nous faut aller faire quelques courses. Nous nous équipons pour la pluie et partons avec les vélos. Nous avons de la chance, au final, la pluie s’arrête !

Nous trouvons un petit snack où nous commandons des empañadas. Il sont énormes ! En dessert, nous prenons des gâteaux. Etant connectés au wifi, nous recevons un coup de fil de Papi, il est avec Mémé Yvonne ! Cool, ça fait bien longtemps que nous ne l’avions pas vue !

Nous enchaînons avec des courses dans un petit supermarché. C’est définitif, le soleil est revenu !

Nous retournons au camping et allons faire un tour au bord du lac, quelques rares personnes osent les pieds dans l’eau. La plage est faite de pouzzolane, une roche volcanique. C’est chouette mais ça fait mal aux pieds ! Le volcan Osorno est capricieux, il reste caché dans les nuages. Martin et Lucas ramassent des coquillages et des bouts de bois.

Nous nous installons pour le goûter, nous sommes vite entourés de volcans réalisés par les enfants.

Nous rejoignons ensuite le refuge pour un atelier couture et une recherche de logement à Puerto Montt. Pendant ce temps, les enfants vont faire du trampoline. La couture est un succès, le chien des carabineros aura laissé un beau souvenir, la recherche de logement est plus difficile. Il n’y a pas grand chose d’abordable et les warmshowers ne répondent pas… Ça va être difficile. Nous voudrions nous y arrêter pour acheter quelques vêtements, écrire des lettres au Père Noël, et attendre éventuellement le colis pour la réparation de la tente.

Vient ensuite l’heure du dîner, nous faisons une partie de Uno avant de nous coucher. La journée est déjà terminée. Espérons qu’il ne pleuvra pas demain matin !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.