11 décembre 19 – Du Puente Rio Murta 2 à Puerto Rio Tranquilo – 38 km (7888 km) – J251

Cette nuit, c’était presque la tempête ! Nous avons eu énormément de pluie et beaucoup de vent. Mais chance, ce matin, il n’y a plus que du vent, il souffle tellement que la tente est sèche. Une des sardines du tarp s’est fait la malle. Vu où était le fil, elle a dû finir sa vie dans la rivière… Nous nous levons et pendons nos habits aux fils du tarp. La rivière est montée d’au moins un mètre dans la nuit !

Nous prenons le petit-déjeuner et pensons à Edson. Nous nous demandons s’il ne va pas débarquer d’ici peu et se moquer de nous ! 🙂 Soudain, nous trouvons que le temps est menaçant alors nous nous dépêchons de plier la tente. Et Maman a oublié de prendre une photo… Zut !

La tente rangée, nous voyons arriver Edson ! Il nous raconte sa nuit plus que mouvementée. Il a eu la visite de plusieurs souris et n’a rien dormi ! Quel dommage, cette maison était si bien… Finalement, nous n’étions pas si mal que ça ici. Il repart devant nous, nous nous disons “à ce soir”.

Nous terminons de tout ranger sous quelques gouttes et prenons la route. Il s’est arrêté de pleuvoir, nous partons sans nos vêtements de pluie. Au bout d’environ 5 kilomètres, nous passons devant une maison avec des poteaux blancs. Elle se situe au kilomètre 185 ! Mais aussi, pourquoi y-a-t’il deux numérotations ??? C’est la maison de l’homme du pick-up ! Il n’avait pas essayé de nous amener dans son camping…

La route continue, nous passons sous des arbres, ça change un peu. Nous grignotons au croisement suivant, il y a… un abri-bus 😀

Les petites côtes s’enchaînent. Nous découvrons de nouveaux paysages.

Nous longeons maintenant le Lago General Carrera, c’est le plus grand lac du Chili. Il est splendide, les couleurs sont magnifiques.

Nous prenons le déjeuner au bord de la route, dans un endroit à peu près abrité du vent. Les véhicules qui passent nous klaxonnent et nous saluent.

Juste après notre reprise, il y a une zone de travaux. Nous patientons 10 minutes puis luttons contre un revêtement mou et collant, du sable mouillé. Gloups, sur la deuxième partie, le sable n’est pas tassé, ça va être dur. Mais non ! Le compacteur nous ouvre la voie ! Nous restons bien sagement derrière lui.

Fin des travaux et début de côtes bien rudes ! Nous en voyons une belle au loin, elle nous promet de gros efforts ! D’ailleurs, ils l’ont pavée. Maman doit descendre pour pousser un peu, de même pour Papa. Les côtes suivantes sont moins raides et plus courtes.

Le ciel nous a gratifiés d’un peu de bleu, le soleil nous a laissés apercevoir quelques rayons de temps en temps et le vent nous a poussés. Au final, nous avons passé une bonne journée. Nous arrivons tôt à Puerto Rio Tranquilo, nous rejoignons Edson au camping. Il nous a réservé une belle place à l’abri, excellent !

Nous faisons une lessive avec la machine à laver que le propriétaire nous a proposés d’utiliser. Les enfants squattent son salon pour regarder la télévision. Nous restons tranquilles pour la fin de la journée. C’est vite l’heure du dîner, nous mangeons des pâtes et les enfants, surexcités, vont se coucher. Le propriétaire vient allumer un feu dans le refugio, ça fait du bien !

Nous discutons avec un couple d’espagnols qui sont venus faire de l’escalade, ils vadrouillent de spot en spot durant trois semaines. Ils nous parlent d’un festival du voyage à vélo à Burgos, il a lieu en mars, mais nous ne sommes pas vraiment certains de pouvoir y assister. Nous allons nous coucher, demain c’est repos mais nous mettons le réveil, nous allons faire une excursion en bateau pour voir, entre autres, la Capilla de Mármol.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Mamie dit :

    Coucou les enfants, comme d’ Habitude de très belles photos profitez bien de votre sortie en bateau .
    Gros bisous 😍😍❤️❤️
    Mamie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.