10 décembre 19 – Du Rio Ibañez au Puente Rio Murta 2 – 58 km (7850 km) – J251

Le vent a soufflé très fort toute la nuit. Il est tombé quelques gouttes mais vraiment pas grand chose. Ce matin, pas de pluie et le vent semble s’être un peu calmé. Nous prenons tout de même le petit-déjeuner dans la tente. Edson fait de même. Nous plions tout assez rapidement et sommes prêts à partir à 10h00 !

Ça souffle sur la piste mais rien à voir avec hier. Edson part devant, nous partons à notre rythme. Le temps est couvert.

Au bout de 5 kilomètres, nous atteignons le début de la zone de travaux. Elle dure 15 kilomètres. La piste est plutôt bonne, la circulation est alternée par endroit. Par moment, il y a un peu de boue mais nous passons sans trop de problèmes.

Une bonne montée est devant nous, c’est raide au début puis ça monte plus tranquillement pendant 20 kilomètres. Au sommet du passage difficile, nous faisons une pause grignotage. Nous nous demandons où en est Edson, il est loin devant.

Nous repartons, le temps se maintient mais il commence à faire plus froid. Après avoir passé la fin des travaux, nous décidons de nous arrêter déjeuner sous des arbres. Il se met à pleuvoir, au moins, nous sommes à peu près à l’abri.

C’est donc sous la pluie que nous repartons. Nous avons enfilé tout notre équipement, les enfants sont sous les ponchos. Heureusement, la piste n’est pas mauvaise, nous avançons bien. Nous passons à côté d’un lac, il doit être beau avec le soleil…

La montée terminée, nous attaquons une bonne descente. Nous croisons la machine qui pousse la terre pour aplatir la route, la niveleuse, la ‘maquina’ comme l’appellent le enfants. Elle laisse une grosse ornière au milieu et du côté opposé, c’est plein de boue. Nous avons de la chance, de notre côté, le sol est bien dur, nous pouvons en profiter pour bien rouler !

Nous atteignons le lieu dont nous avions parlé avec Edson ce matin, il s’agit d’une maison abandonnée. Nous appelons, il est là ! Nous sommes bien mouillés et voulons tenter de rejoindre la maison de l’homme d’hier, elle est dans une quinzaine de kilomètres. Il s’est déjà installé et a ses habits trempés, il ne s’était pas équipé pour la descente. Il préfère rester là, il faut dire que la maison est plutôt très bien ! Nous lui donnons rendez-vous demain à Puerto Rio Tranquilo.

C’est donc reparti, sous la pluie. La piste est en montagnes russes, toujours de bonne qualité. Nous avançons bien ! Les enfants commencent quand même à s’impatienter.

Nous voilà près du kilomètre 785, il y a des poteaux blancs mais il s’agit d’un camping ! D’ailleurs, il est sur iOverLander et il n’est pas donné. Maman ne veut pas s’arrêter au camping, elle a l’impression de s’être faite avoir et préfère se dire que la maison est peut-être un peu plus loin. Nous tentons notre chance mais il n’y a rien de chez rien. L’homme nous avait donc parlé du camping… Nous regrettons amèrement de ne pas être restés avec Edson. Nous atteignons un pont, il y a un petit coin à côté où nous allons pouvoir nous installer. Nous commençons par monter le tarp pour mettre les enfants et les vélos à l’abri puis nous montons la tente. Les enfants filent à l’intérieur, Maman termine d’installer la chambre, Papa lance à manger. Nous sommes dégoûtés mais bon, c’est comme ça.

Nous filons nous mettre au lit en espérant que demain matin, la pluie aura cessé…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.