31 décembre 19 – De El Chaltén à RP 23 (PK 6) – 85 km (8385 km) – J271

A 08h00, le réveil sonne. Personne ne bouge dans la chambre. Papa finit par se lever pour aller acheter du pain. A son retour, rien n’a bougé. Maman finit par se lever à son tour, Martin est réveillé mais ne veut pas bouger, Lucas dort comme un loir.

Dans la salle commune, il y a déjà du monde. Nous trouvons quand même une table et prenons le petit-déjeuner. Martin finit par nous rejoindre, Papa va chercher Lucas. Le repas terminé, c’est opération douche pour les enfants pendant que Maman va acheter les produits frais pour les jours à venir. A son retour, personne n’est lavé, les enfants crisent, Papa aussi. Génial…

Nous nous préparons tant bien que mal. Edson vient nous rendre visite. Nous sommes presque prêts et prenons le temps de discuter avec Philippe avant de partir. Nous espérons les revoir lui et sa fille en France ou en Suisse. Petite séance photo avec les gérants de la casa puis c’est le départ !

Enfin… Départ, c’est un bien grand mot. Nous allons tout d’abord dire au revoir à Edson.

Ça y est, nous nous mettons vraiment en route. Il est presque midi ! Nous rejoignons l’artère principale et là, c’est la douche froide. Le vent est là et souffle dans le mauvais sens ! Nous l’avons dans la tête ! Grrr ! Heureusement, il n’est pas très fort… Nous sortons de la ville et profitons encore de la chaîne de montagnes, elle est vraiment magnifique.

Nous découvrons le lago Viedma, ça change vraiment de paysage en face de nous. Un troupeau de guanacos nous regarde passer.

Nous avançons beaucoup moins vite que ce que nous pensions. Il faut dire que le vent ne nous facilite pas la tâche. Nous retrouvons les lignes droites !

Pour la pause déjeuner, nous nous installons au bord de la route, nous profitons encore un peu de la vue ! Leur sandwich avalé, les enfants vont vite jouer dans la terre.

C’est reparti. Les montagnes s’éloignent alors que nous pénétrons dans le désert. Un peu avant 16h00, nous croisons un camping-car. Il nous fait coucou comme beaucoup d’entre eux. Mais Maman crie à Papa, “arrête-toi ! C’est Michel et Claudia !”. En effet, le camping-car fait demi-tour. Ce sont eux ! La dernière fois que nous les avions vus, c’était à Mendoza et ils avaient prévu d’acheter un petit camion. Nous savions qu’ils étaient dans le coin mais ne savions pas quand nous allions les croiser, c’est chose faite ! Nous discutons un peu, ils nous ravitaillent en eau et nous nous séparons. Nous nous reverrons certainement en France !

Après cette rencontre, nous nous remettons en route. Il y a une petite maison pas très loin, nous ne savons pas si nous allons dormir là-bas. Le vent a enfin tourné et nous l’avons dans le dos, et il a également forci. Nous prenons le goûter à côté de la cabane, la tente ne rentre pas dedans et elle est très ouverte. De plus, les gens ont trouvé malin de laisser beaucoup de déchets ! Bref, nous décidons de nous remettre en route.

Mais nous commençons par nous arrêter à une rivière pour filtrer de l’eau. Les allemands nous en ont donnée mais nous préférons en avoir assez pour ce soir et demain (petit-déjeuner et journée).

Tout est plus facile avec le vent dans le dos et nous filons à vive allure. Nous parcourons 25 kilomètres rapidement et arrivons à un lieu de bivouac. C’est une petite colline qui nous protège un peu du vent. Nous serons très bien ici !

Nous mangeons nos pâtes de réveillon vers 20h00. Nous sommes repassés au paquet de 500g, il nous en reste. Ce coup-ci, Papa ne se force pas pour finir, nous mettons les restes dans un tupperware, nous les mangerons demain midi. En France, les gens doivent se souhaiter la bonne année, il est minuit ! Nous sommes crevés et ne traînons pas pour aller nous coucher. Nous ne tiendrons pas jusque minuit !

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Papy Christian dit :

    meilleurs voeux même si nous vous avons eu par Whatsatp depuis
    gros gros bisous 😘😘😘😘
    papy Christian

  2. Mickael C dit :

    Vraiment superbes ces montagnes. Et ça fait du bien de vous revoir en T-shirt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.