19 février 20 – De La Pedrera à la Laguna Garzón – 53 km (10045 km) – 2 km en bateau – J322

Nous avons bien dormi et nous sommes reposés. La journée d’hier nous a fait le plus grand bien ! Nous nous levons tôt et prenons le petit-déjeuner. Aujourd’hui il fait beau et chaud.

Nous discutons encore un peu avec Hannibal avant de nous mettre en route. Nous prenons des réserves d’eau pour la journée et ce soir car nous ne savons pas ce que nous trouverons.

Nous voilà donc partis sur la ruta 10. Au bout de quelques kilomètres, l’asphalte disparaît pour laisser place à une bonne piste. Nous faisons notre première pause dans la foulée pour prendre la photo des 10000 kilomètres ! Wouaouh !

Nous repartons et apprécions le calme. Ici, il y a encore moins de circulation.

Nous approchons de la laguna, elle est magnifique ! D’un bleu étincelant. L’océan n’est pas bien loin non plus, juste derrière la dune.

Tout au bout, il y a la maison de Pepe. C’est son fils qui nous accueille. Il nous demande de patienter car Pepe est allé amener des cyclistes de l’autre coté.

A son retour, nous embarquons dans la petite barque. Les enfants sont ravis. Le bateau va doucement, nous avons le temps d’apprécier la petite traversée de 2 kilomètres. Il y a de nombreux oiseaux. Martin et Lucas s’amusent à se mouiller les mains dans l’eau fraîche.

Il est déjà 13h00, nous nous arrêtons pour la pause déjeuner à l’ombre d’une maison. Nous avons vue sur la laguna, il y a pire !

Nous reprenons la piste et longeons l’océan. Il y a toujours quelques troupeaux. Le soleil tape fort mais avec le vent frais de face, nous sommes bien (gare aux coups de soleil !). Il y en a deux qui en profitent pour faire la sieste…

Déjà la fin de la piste. Depuis un petit moment, nous passons d’énormes propriétés. On dirait des lotissements avec des gardes à l’entrée, des tennis et des terrains de foot. Elles sont immenses ! Régulièrement, des terrains sont à vendre.

Nous avançons plutôt bien. Nous arrivons à la laguna Garzón. Un lieu de bivouac indiqué sur IOverLander nous intéresse mais il y a un panneau “interdit de camper” et nous aurons du mal à dire que nous ne l’avons pas vu… En effet, il est même interdit de camper depuis plusieurs kilomètres (caméras de surveillance à l’appui). Bon… Nous allons un peu plus loin, il y a un restaurant (qui est fermé) et quelques maisons. Nous trouvons un coin où nous pourrons être bien. Ce sera parfait. En attendant, nous allons prendre le goûter sur la plage juste en face.

Il n’y a pas moyen d’aller dans l’eau avec les enfants ici, les vagues sont beaucoup trop grosses. Alors ils restent au bord avec Papa qui leur donne la main. Et il fait bien, de temps en temps, une vague claque. Lucas s’est fait fauché, Martin est trempé !

Il y a des sortes d’œufs (ou des algues ?) mais nous ne savons pas vraiment ce que c’est…

Martin fait un petit château qu’il décore avec des coquillages pour les prochains qui viendront sur la plage.

18h30, il est temps d’aller monter la tente et de dîner. Nous espérons ne pas être dérangés cette nuit. Nous verrons bien…

En relevant les kilomètres, nous avons remarqué une différence importante entre l’annoncé par OSMAnd et le réalisé sur notre compteur, ainsi que la trace GPS, barque soustraite. C’est la première fois… Nous verrons demain ce qu’il en est !

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. sudre dit :

    Bravo pour les 10000!

    Je piquerais bien un petit plongeon moi aussi 🙂

  2. Arnauld JEANNET dit :

    10 000 !!!!!

  3. Mamie dit :

    Coucou les enfants vous y êtes arrivés pour en finir au 10000 👏👏
    Bisous mamie 😘😘😘

  4. Mickael C. dit :

    10000 km ! Bravo champions !!!

  5. Anibal Boldrin dit :

    Hola amigos!!! me alegro mucho que hayan podido cruzar la laguna sin problemas.
    Muchos saludos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.