11 mars 20 – De Sant Hilari Sacalm à Ermitage Santa Cecilia – 50 km (10471 km) – J342

Maman n’avait pas voulu mettre de réveil hier soir, de toute façon, il est presque impossible de lever les enfants avant que le soleil ne soit là… Mais Papa en a quand même mis un à 07h45. Au final, il sonne quand nous sommes déjà réveillés (du moins les parents). Le soleil tape peu de temps après sur la tente. Vu l’heure, il est facile de réveiller Martin et Lucas. Incroyable, tout le monde est de bonne humeur ce matin !

Nous faisons tout sécher et prenons le petit-déjeuner au soleil. Il fait chaud, nous sommes bien !

C’est vers 11h00 que nous décollons, pas si mal compte-tenu du fait que la tente était trempée. Nous attaquons une belle descente. Ce n’est pas pentu, nous profitons des paysages. Victor avait raison, cette route est vraiment belle ! Nous voyons de nombreux cyclistes.

Nous traversons le petit village d’Osor. Il est magnifique et nous fait penser aux Cévennes.

La descente continue. Elle dure tout de même plus de 20 kilomètres, c’est pas mal ! Nous sommes maintenant au niveau de la rivière.

Ça y est, nous rejoignons la vallée. Angles n’est plus très loin. Nous allons pouvoir acheter à manger pour le déjeuner. Nous passons au supermarché. Nous cherchons la boulangerie indiquée par Victor mais elle est fermée. Retour au supermarché pour acheter du pain… De nouveau, il faut faire la queue… Pfff…

Nous faisons la pause déjeuner au village suivant. Il y a une petite place avec des jeux, notamment un super tyrolienne !

Désormais, nous sommes sur une voie verte. Il s’agit d’une ancienne voie de chemin de fer réhabilitée, le revêtement n’est pas toujours au top mais c’est agréable d’être loin des voitures.

Elle monte tout doucement mais pendant longtemps et en continu. Maman commence à avoir mal aux jambes, sûrement les restes de la journée d’hier.

Nous atteignons Sant Feliu de Pallerols, encore un bien joli village. Nous y faisons des courses pour ce soir et pour demain midi. Nous y prenons aussi rapidement le goûter. Il est déjà presque 17h00, le soleil va bientôt passer derrière les montagnes et il va faire frais (ou froid).

Il y a une aire de jeux mais elle vraiment dans la ville et il y a beaucoup de monde. Nous décidons donc de ne pas nous arrêter là. Les enfants sont déçus, forcément, mais nous préférons être tranquilles pour la nuit. Nous continuons donc sur la voie verte. Ca ne s’annonce pas très bien, il y a des cultures partout, nulle part où planter la tente. Mais la chance est avec nous. Sur la gauche, une petite chapelle un peu à l’écart nous fait de l’œil. Nous allons voir, il y a un petit pré juste au-dessus. Nous serons très bien ici !

Tente installée, nous préparons le dîner. La nuit tombe rapidement mais il fait moins froid que les jours précédents. Il n’y a pas de lune, nous sommes dans le noir. Finalement, c’est bien pratique un lampadaire… Mais au moins, nous n’aurons pas l’impression de dormir en plein jour.

Nous dînons dans la tente. Papa dit aux enfants qu’il y a des ours dans le coin. Résultat, Martin est mort d’inquiétude… Nous le rassurons en lui disant que les ours sont loin dans la montagne… C’est pas malin !

Tâches quotidiennes et tout le monde au lit !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.