21 juillet 21 – De Tournon au Cheylard – 21 km (21 km) – J1

Les jambes nous démangeaient depuis un moment déjà… Diabolo et Satanas voulaient désespérément se joindre à nous, mais Martin et Lucas en ont décidé autrement. Ils voulaient pédaler seuls ! Nous sommes donc partis avec 4 vélos, ça fait bizarre quand même…

Malheureusement, nous n’avions pas le temps de faire une grande balade. Que pouvions-nous faire d’inconnu, de facile, et pas loin ? La Dolce Via bien sûr !

L’itinéraire

  1. départ de Tournon Saint-Jean (avec grand parking gratuit)
  2. train à vapeur pour (presque) toute la montée avec un super wagon vélos
  3. descente jusqu’à la Via Rhona sur l’ancienne voie ferrée
  4. Via Rhona pour le retour à Tournon

Soit 4 jours pour 125km.

C’est parti !

Réveil mis tôt, nous prenons vite la voiture pour rejoindre la gare de Tournon. les vélos sont chargés dans le train facilement et nous prenons nos places dans le Mastrou. La locomotive est magnifique.

Tchouuuuuu, Tchouuuuuu ! Nous voilà partis dans les gorges du Doux. Ponts, viaducs, barrage, tunnel, rivière en contrebas… Le train monte doucement et nous laisse le temps d’admirer le paysage.

Pause à Boucieu-le-Roi, il faut faire le plein d’eau de la locomotive. Et nous découvrons les vélo-rails ! En voilà de drôles d’engins !

2ème partie, nous continuons de monter doucement, le décor est moins impressionnant, mais c’est tout de même sympa. Par contre, les enfants commencent à avoir faim… Il n’est même pas encore midi !

Lucas nous montre ses biscotos (hum, a-t’il compris, qu’il allait surtout se servir de ses jambes ?)

Lamastre ! Les vélos sont déchargés (et ils étaient loin d’être seuls dans le wagon !). Nous avons envie de pédaler mais nous décidons de commencer par manger et nous regardons le demi-tour de la locomotive.

13h25, les choses sérieuses commencent…

Lucas a un nouveau vélo, il n’est pas encore à l’aise dessus, il a du mal à toucher par terre à l’arrêt. Hum, hum… Nous avons peut-être été un peu optimiste… Il râle et a du mal à démarrer tout seul… Ce n’est pas gagné !

Ça monte, certes doucement, mais en continu sur un peu plus de 11 km. Quelques cailloux recouvrent la voie verte, rien de bien difficile pour nous, mais pour Lucas, c’est autre chose ! Pour Martin, c’est plus facile. Même si au bout de 5 km, il grogne un peu.
Nous faisons de nombreuses pauses et allons à leur rythme. Nous avons la corde dans le sac au cas où mais décidons de ne pas la sortir. Nous avons confiance en nos deux petits monstres.
En attendant, nous sommes au calme, c’est top !

Oh ! Un beau serpent sur le bas côté ! Si, si, cherchez bien, il est là.

Petit à petit, nous montons. Nous sommes fiers de nos loulous !

15h24 : un tunnel ! La descente est de l’autre côté. Nous faisons une bonne pause, remplissons les gourdes et c’est parti pour la descente ! Finalement, les enfants sont bien montés.

Des viaducs se succèdent, les paysages défilent (doucement quand même…). Dur dur de ralentir Martin ! Il finit par accepter de ralentir pour attendre son frère.

Il est presque 16h30 quand nous atteignons le camping. Une plage nous tend les bras mais il faut d’abord aller voir s’ils ont de la place. Nous avions tenté de les joindre dans l’après-midi mais sans succès. Plus d’emplacement disponible mais nous pouvons nous installer sur un espace partagé (avec tout un groupe de scouts). Heureusement, parce que nous n’avons pas vu beaucoup de place pour du bivouac et nous nous voyons mal dire aux enfants qu’il va falloir continuer.

Nous montons la toile mais le tonnerre gronde et le ciel se noircit… Vite, vite nous filons à la plage mais la baignade sera de courte durée. La pluie se met à tomber alors nous filons à l’abri sous la tente. Pour attendre que ça passe, nous nous occupons comme nous pouvons. La chance est de notre côté, ce n’est pas très long.

Bon avec tout ça, nous n’avons plus très chaud pour retourner dans l’eau mais nous emmenons les enfants aux jeux et allons prendre un petit apéro au bar du camping.

Nous prenons notre dîner (le reste du cake de ce midi avec des carottes et des pommes) au bord de la rivière. Passage aux jeux, des parties de Uno puis nous filons nous coucher.

Une belle première journée, Martin et Lucas ont été courageux ! 21km tout de même et avec environ 270m de dénivelé (dit comme ça, ça paraît peu mais pour une première c’est très bien !). Et qu’est-ce que ça fait du bien de repartir !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.