03 octobre 19 – Salta – J182

Il y a une chose qui est sûre, c’est que les lits de l’hôtel ne sont pas super confortables. Maman a finit par en changer au milieu de la nuit pour pouvoir dormir… C’est fou, quand on prend l’habitude de dormir dans la tente, c’est dur de redormir dans des vrais lits et surtout sans air frais qui vient nous chatouiller le nez. Mais bon, nous dormons tout de même jusque 08h00 puis Papa va acheter de quoi petit-déjeuner. Nous profitons de la cuisine pour nous faire du pain perdu.

Pour la suite, douches, laverie, mise à jour de blog, que du pratique donc. Nous appelons Thierry, c’est marrant, cela nous fait beaucoup de bien d’échanger avec lui. Il avait voyagé en Amérique du Sud il n’y a pas très longtemps et nous a donné (et nous donne toujours) de nombreux bons conseils ! Il remonte aussi le moral de Maman quand il est dans ses chaussettes. Encore merci Thierry !

Nous partons déjeuner vers 13h00, encore des empañadas, mais c’est tellement bon ! Surtout agrémentées d’une bière. Les rues de la ville sont agréables, nous nous sentons bien ici. En dessert, une bonne glace artisanale, les enfants en commandent une mais ne la mangent pas: “c’est trop froid !”. Comment dire…

Ici aussi il y a un téléphérique. Les enfants en raffolent et il y a une cache au sommet. Nous profitons donc de l’après-midi (qui est déjà bien entamée) pour monter. Il va tout doucement ! Mais vu le prix, ce doit être pour en avoir pour notre argent… De là-haut, nous pouvons contempler la ville. Certains montent en courant, d’autres à vélo. Sur le coup, nous pensons à la bastille et à Grenoble.

De retour en bas, nous faisons le tour du parc, les enfants profitent des jeux (ceux au sommet étaient payants !) puis nous reprenons la route de l’hôtel.

Les enfants sont fatigués et deviennent par conséquent fatigants… Ils vont faire une petite sieste avant de manger. Papa va acheter son cadeau d’anniversaire, une nouvelle paire de chaussures ! Il faut dire que sa paire actuelle est devenue inutilisable…

Ce soir, nous dînons avec Natalie et nous avons tous envie d’un bon steak ! Maman trouve une parilla et nous voilà en plein rêve ! La viande est tendre, savoureuse, délicieuse… Elle est associée à un bon vin. Bref, vous l’aurez compris, nous savourons notre repas !

Il est déjà 22h30 quand nous quittons le restaurant. Les enfants n’en peuvent plus… Nous rentrons (2 km tout de même) en passant par la place et la rue piétonne. Les magasins sont fermés mais elle est envahie par des marchands ! Il y a toujours beaucoup de monde. En plus, il fait bon, pas besoin de doudoune, bonnet, gants…. Ça fait du bien 🙂

Nous arrivons à l’hôtel, nous couchons rapidement et ne tardons pas à tous nous endormir. Les journées en ville sont tout autant fatigantes que les journées à vélo !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.