04 février 20 – De Lago Escondido à Ushuaia – 67 km (9785 km) – J307

Quand le réveil sonne, il pleut ce matin… D’ailleurs, il a plu beaucoup cette nuit, ce qui n’était pas prévu. Cela ne nous enchante pas et du coup, nous avons du mal à nous lever… Mais nous avons confiance, ça va s’arrêter !

Nous prenons le petit-déjeuner, plions les affaires. Ça y est, la pluie s’est arrêtée ! Nous laissons notre trace sur les murs de la cabane et Papa ferme la porte. C’est la dernière fois qu’il ferme la porte d’un refuge avant notre arrivée à Ushuaia. Cela lui fait quelque chose…

Dehors, nous retrouvons Mercedes et Javier. Ils sont quasiment prêts à partir eux aussi. Nous faisons une pause photo et partons devant eux.

Nous rejoignons la ruta 3, puis voilà la côte de la journée, le passage du paso Garibaldi. Ça monte bien, pas trop fort, nous passons facilement cet obstacle et pensons avoir fait le plus dur de la journée. Au sommet, nous sommes assaillis par les passagers d’un bus. Un uruguayen parle avec Papa et lui donne son numéro pour si jamais nous passons vers chez lui.

Il se met à faire froid, il y a du vent au sommet. Quand nous attaquons la descente, nous comprenons que les difficultés de la journée commencent seulement maintenant… Descendre est au final plus dur que monter ! Nous voyons la pluie au loin, espérons que nous allons passer à travers.

De nouveau, la route remonte un peu en montagnes russes. Avec le vent de face, nous avons froid, nous allons doucement mais l’appel d’Ushuaia est le plus fort ! Plus que 30 kilomètres !

Il pleuviote de temps en temps, nous cherchons désespérément un endroit un peu abrité mais nous ne trouvons rien. Au final, nous tombons sur une station de ski ! Nous nous posons devant l’infirmerie et mangeons assez rapidement. Nous avons de la chance, c’est pendant notre pause qu’il se met à pleuvoir. C’est la première fois que nous voyons une station aussi basse, 195 mètres d’altitude au pied des pistes !

Nous repartons et passons plusieurs stations de ski de fond. Il y a également beaucoup de chiens de traîneaux.

Voilà la porte d’entrée de la ville ! Youhou ! Nous y sommes presque. Mais le panneau de fin du monde est encore loin…

Nous longeons la côte, passons des stocks de containers. Nous luttons contre le vent et commençons à être fatigués. Nous prenons le temps de faire une cache en chemin. Et…

… Ça y est, nous y sommes !!!! Il y a 10 mois, nous atterrissions à Quito et maintenant, nous le touchons ce fameux panneau ! Les enfants sautent partout et crient de joie ! Maman pleure, Papa ne peut pas effacer le sourire qu’il a sur le visage. Bref, nous sommes heureux ! Et nous sommes aussi fiers de nous !

L’euphorie passée, il nous faut trouver du wifi pour contacter Augusto, notre hôte warmshower. Nous filons au café le plus proche, commandons des boissons chaudes et des petits gâteaux. Une fois connectés, nous envoyons la photo à la famille, immédiatement, nous recevons un coup de fil !

Nous avons l’adresse d’Augusto, c’est à plus de 5 kilomètres et ça monte. Dur, dur ! Nous nous mettons en route dans le froid, il commence à être tard. Le point GPS envoyé n’est pas bon… Des gens nous aident à trouver. Il nous faut grimper une nouvelle route, grimper ? Escalader oui… C’est très très raide !

Nous finissons par trouver la maison. Augusto nous accueille, nous discutons, mangeons un peu et allons nous coucher. Nous sommes épuisés !

Cette arrivée à Ushuaia, nous la dédions à Olivier, le meilleur ami de Papa. Cela fait 10 ans aujourd’hui que Papa recevait un coup de fil annonçant son décès. Maman n’a pas eu la chance de le connaître, mais d’après Papa, ils se seraient bien entendus ! Aujourd’hui, il était là, avec nous, devant le panneau, comme tous les jours…

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. Even dit :

    Hello, Bravo pour ce périple. Quelques coups de pédales pour remonter vers Quito, cela ne doit être qu’une formalité après tout, et en plus vous devriez avoir le vent dans le dos , non !! 🙂

  2. pierre dit :

    Bravo les doudous !! On en veut encore 🙂

  3. Papy Christian dit :

    super super super et un immense bravo à vous quatre 👏👏👏👏👍👍👍👍😘😘😘😘✌✌✌✌👏👏👏👏
    énormes bisous
    papy Christian

  4. Christophe dit :

    Félicitations pour cet exploit ! Bravo vous pouvez être vraiment fier de vous ! Respect !

  5. Mickael C. dit :

    Félicitations à vous 4 ! Quel périple ! Quito – Ushuaïa en vélo, c’est impressionnant. Bon, et maintenant, c’est quoi le programme ? Tout vous pousse vers l’Uruguay, non ? 🙂 Ou c’est vraiment retour en Espagne ?
    Encore bravo en tout cas, et on continue à vous suivre !

  6. Magali dit :

    Mais vous allez me manquer quand vous allez revenir !!!
    Bravo à vous 4

  7. Béné dit :

    Coucou ! Fiers vous pouvez l’être !!! Bravo à tous les 4 pour ce beau périple et pour votre ténacité !
    Bises de nous 4.
    Béjétiso

  8. Emilie et David dit :

    Youhouu !! Ça c’est fait !! Bravo pour ce périple ! Il faut continuer sinon on va être en manque 😉

  9. Les RayonMix dit :

    Waouh quelle aventure !!
    Quelques petits frissons de relire votre arrivée devant ce panneau qui nous ont rappelé nos 1ers tours de roue.
    Félicitations à toute la famille vélo compris !!

  10. Corinne dit :

    Quel périple !!!!
    Félicitations à tous les 4 !!!

  11. Sébastien dit :

    Vous y êtes arrivés, félicitations!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.