12 janvier 20 – Du Lago Pehoe au Puente Ventisquero – 49 km (8876 km) – J283

La nuit a été tranquille, nous n’avons pas été réveillés par le vent. Ce matin, le camping est bien calme. Nous prenons notre petit-déjeuner sur la table, à peu près à l’abri.

Nous nous mettons en route, le temps est un peu couvert, nous voyons beaucoup moins les montagnes. Mais le vent est avec nous, nous sommes chanceux !

Nous avançons bien sur la piste même si nous devons pousser de temps en temps. Il y a un peu moins de circulation qu’hier, nous mangeons donc un peu moins de poussière. Nous terminons les montagnes russes du parc et arrivons dans une petite plaine puis vient la sortie du parc.

Des jeunes pompiers font de la prévention. Ils font essayer leur casque aux enfants, ils sont ravis !

Avec la sortie, nous retrouvons l’asphalte. Pour ne pas trop être perdus, nous avons tout de même droit à quelques zones non goudronnées. Nous profitons de la vue sur le Lago del Toro et sommes aidés par le vent pour les montées. Au sommet, quelques gouttes nous empêchent de prendre le déjeuner. Nous repartons donc chercher un endroit abrité de la pluie pour manger.

Nous trouvons notre bonheur sous quelques arbres.

C’est reparti. La route est bonne mais il nous faut faire attention aux nids-de-poule. OsmAnd nous avait annoncé beaucoup de piste mais il n’en est rien !

Nous nous faisons doubler par un pick-up qui ralentit à notre hauteur. Trois hommes sont à l’intérieur, ils nous font profiter de leur musique. Un peu plus loin, ils s’arrêtent et nous attendent. Nous discutons un peu. Ils offrent des biscuits et des bonbons aux enfants. Ils viennent de pêcher et nous proposent un saumon, nous déclinons poliment car nous ne pourrons pas facilement le cuisiner. Dommage.

Nous rejoignons une zone de camping près d’une cascade. Il y a beaucoup de chiliens et de la musique. Un gars s’amuse à faire des tours de quad, c’est vite agaçant et dangereux pour les enfants. Mais nous trouvons un coin tranquille. A peine posés, les enfants vont déjà voir les voisins et se font offrir une boisson. Ils sont incroyables ! L’allergie de Maman fait des siennes, elle éternue toutes les deux minutes ! Nous montons la tente et le tarp car nous sommes régulièrement dérangés par des petites averses. Ça y est, nous sommes bien installés !

Nous nous couchons tôt. Il n’y a plus beaucoup de bruit, tout est tranquille.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.