Bilan – Argentine – Sud

Idem que pour le Chili, cela fait bien longtemps que nous avons quitté l’Argentine mais il n’est jamais trop tard pour dresser un bilan ! Il concerne le “sud” de l’Argentine, de San Martin de los Andes au Cruce Andino, du Lago del desierto à Cerro Castillo et du paso Bellavista à Ushuaia.

Des rencontres

Lors de notre arrivée à El Chalten, nous avons eu un choc. Cela faisait plusieurs jours que nous étions “isolés” côté Chili et nous débarquons dans une ville hyper touristique ! Nous y faisons la connaissance de nombreux cyclistes en cette période de fêtes de fin d’année.

Nous y rencontrons, entre autres, Mickaël qui descend vers le sud et Philippe et sa fille, Isabelle, qui eux remontent vers le nord.

C’est aussi l’endroit où nous rencontrons Luc et Pauline qui eux connaissent Jérôme et Bénédicte, d’une famille de Saint-Hilaire. Comme quoi, le monde est petit !

Nous discutons un peu avec Jason et Jennifer (les JJ à roulettes), nous les retrouvons par la suite à El Calafate. Nous quitterons d’ailleurs cette ville en leur compagnie et roulerons avec eux durant 2 belles journées !

Le climat

C’est à San Martin de los Andes que nous reprenons les vélos. Finies les grandes lignes droites et le vent, il fait frais, il n’y a plus de vent. Quel bonheur !

Puis, après un passage au Chili, nous retrouvons l’Argentine d’El Chalten à Cerro Castillo. Nous retrouvons aussi le vent, beaucoup plus fort que dans le nord !

Après le Paso Bellavista, il est toujours là et il ne nous quittera plus jusqu’à Ushuaia !

Le parcours

Nous avons parcouru la route des 7 lacs en dehors de la période touristique, il n’y avait pas énormément de monde et c’était tant mieux ! Par contre, c’était le début de la période de l’hantavirus, impossible de bivouaquer où nous voulions… Des arbres, des lacs, des montagnes enneigées, des vaches… Nous avions presque l’impression d’être dans les Alpes !

Nous avons des ailes, plus rien ne nous fait peur. Nous passons la frontière au Lago del desierto, 6 kilomètres de trek en poussant les vélos, dans l’eau, dans la boue… Nous avons l’énorme chance d’être aidés par les gendarmes, ils nous prennent des sacs sur l’un de leur cheval ! Nous avons pris cher mais quelle belle aventure !

Le Fitz Roy se dévoile pendant notre séjour à El Chalten, le glacier du Perito Moreno nous éblouit de par sa grandeur. Nous sommes restés scotchés devant ce monstre de la nature.

La dernière portion jusqu’à Ushuaia n’est pas la plus spectaculaire de toute mais pour nous, elle était… spéciale. Elle a marqué la fin de notre longue traversée. Peu importe le vent, le froid ou la pluie, nous volions le sourire aux lèvres jusqu’à notre but… Nous n’oublierons jamais notre arrivée à Ushuaia, les larmes aux yeux, des cris de joie… LE bonheur !

La nourriture

Dans le sud, les glaces sont plus chères que dans dans le nord, nous en avons moins abusé… De même pour les restaurants ! Nous nous sommes contentés de nos pâtes ! Ici aussi, comme au Chili, il est très dur de trouver du jus de fruit frais, même en brique, il est à base de concentré et est super sucré !

Par contre, les facturas (petites pâtisseries) sont délicieuses ! Surtout celles faites par Augusto, notre hôte à Ushuaia.

Les inattendus

  • Voir débarquer les argentins dans les zones de camping le week-end, les voir monter la tente, lancer le barbecue, manger puis finalement repartir le soir même
  • Martin et Lucas se faire nourrir à tous les barbecues du coin !
  • Comme depuis le début en Amérique du Sud, les habitants ouvrent grand leur porte !
  • Partout des annonces rappellent que les argentins n’oublient pas les Malouines, qu’elles sont leurs… Sur des panneaux, des affiches, des tickets de caisse…

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Christophe dit :

    Le glacier du Perito Moreno m’a fait rêvé ! 1 jour j’irai ! Comment se passe le confinement pour la petite famille ?
    @bientôt

    • Roulez Doudous dit :

      Ça se passe plutôt bien. Nous n’avons pas encore repris le travail, du coup, nous faisons tranquillement l’école aux enfants !
      Et puis, nous profitons de notre heure de sortie quotidienne 🙂

      • Christophe dit :

        Content de voir que tout se passe bien, ca permet la reprise d’un petit rythme tranquillement, même si on est bien d’accord vous auriez préféré finir votre voyage comme prévu et nous qu’il n’y ait pas cette pandémie 🙁 A très bientôt au boulot espérons. Bon courage en attendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.