25 mai 19 – De Gonzanamá à Cariamanga – 29 km (1012 km) – J52

Nous nous sommes réveillés vers 3h00 du matin, la musique était encore à fond dans la rue… Mais grâce aux boules quies, nous réussissons tout de même à dormir. Nous avons cherché hier soir et avons trouvé qu’en fait les 24, 25 et 26 mai sont fériés en Equateur. Il s’agit de la célébration de la bataille de Pinchincha.

Martin se réveille très tôt, nous sommes donc matinaux pour aller déjeuner. Beaucoup de restaurants sont fermés ou ne proposent pas de desayuno. Nous finissons par en dénicher un. Juste après le service, Lucas renverse un verre de lait très chaud, en partie sur lui ! Maman le déshabille vite pour éviter la brûlure. Plus de peur que de mal ! Avant de rentrer à l’hôtel, nous faisons quelques courses pour le repas de midi. Martin et Lucas aide la vendeuse à écosser des haricots. Ils ne veulent plus partir !

Gonzanamá est soit disant réputée pour ses sacoches, mais quand nous partons, nous n’en avons toujours pas vu l’ombre d’une. Nous ne regretterons pas cette ville…

Le parcours prévu aujourd’hui est tranquille, un peu plus de 25km et moins de 500m de dénivelé. Nous commençons par descendre, puis quelques montagnes russes. Le paysage n’a rien d’extraordinaire. Mais c’est un grand jour, nous passons la barre des 1000km ! Séance photos ! Mais elle sera interrompue par une grosse pluie, nous filons dans la descente !

La pluie s’arrête en bas de la dernière côte. Nous enlevons tous les vêtements imperméables.

Nous arrivons vers Cariamanga et passons devant une arène de combats de coqs internationale ! Peut-être que des gens du Pérou font la route jusqu’ici…

Ah zut ! Revoilà la pluie ! Heureusement, nous sommes au niveau d’une station essence (et non pas un stade d’essence comme dirait Lucas). Nous nous mettons à l’abri. Nous demandons si nous pouvons manger dans la pièce du garde (armé), il ne veut pas trop puis finit par dire oui. Nous serons plus au chaud. Un peu plus tard, il nous demande s’il peut faire une photo avec les enfants ! Ça y est ! Il nous a adopté 🙂 Un pompiste offre un paquet de gâteaux aux enfants.

Nous sommes l’attraction de la station, les voitures qui passent faire le plein nous posent des questions. Il y a même une personne qui donne des sous aux enfants. Ils sont plusieurs dans la voiture et tournent à la bière. Ils ne nous lâchent plus et font plein de selfies avec nous. Ils tentent une entrée dans le local mais se font refouler par le garde.

Enfin, il ne pleut plus. Juste avant de partir, nous regardons le camion citerne faire le plein de la station, les enfants sont fascinés.

Nous avons la ville en vue !

Dès l’entrée, nous sommes arrêtés par deux enfants en VTT. Nous discutons un petit moment. Il s’avère que l’un d’eux fait de la compétition. Ils sont à fond et font un bout de route avec nous. Pas très long car nous sommes arrêtés par un garagiste. Il nous prend en photo et nous discutons un petit moment. C’est la première fois qu’il voit des vélos comme les nôtres. Il nous demande si nous allons dormir chez les pompiers. C’est bon signe, ça doit se faire ici.

Nous continuons notre route en cortège et filons chez les pompiers. Nous sommes très bien accueillis. Ils sont très branchés vélo ici. Beaucoup ont un VTT et font de la montagne avec.

Nous ressortons faire des courses et prendre un café. Les enfants en profitent pour regarder la confection d’un tiramisu, et manger des boudoirs. Et revoilà de nouveau une forte pluie ! Nous sommes bien contents de dormir dans un abri en dur.

Pour remercier les pompiers, nous faisons des crêpes. Martin ne se sent pas très bien… C’est à croire que les crêpes nous portent la poisse !

En effet, il finit par vomir, suivi de Lucas… Peu de temps après, c’est Papa qui ne se sent pas bien puis Maman… Le nuit promet de ne pas être de tout repos…

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Cecile dit :

    Whaouuuuuuuu ! 1000km
    Félicitations 🎉
    En espérant que vous allez mieux tous les 4

  2. Chris dit :

    Bravo pour ces 1000 premiers km ! Le Pérou approche, j’espère que la nuit aura été bonne et que tout le monde se lèvera en forme 😉

  3. Raphael dit :

    Ça y est, c’est le 1000 bornes ! BRAVOOOOOO !!!

  4. Geneviève Bonnard dit :

    Très impressionnant tous ces kilomètres parcourus et surtout les dénivelés. Nous partons bientôt en vélo Denis et moi mais tranquilles le long du canal de Bourgogne puis la Loire. On vous souhaite de vous rétablir très vite pour continuer. Joyeux voyage.

  5. Papy Christian dit :

    C est fait… les premiers mille km… félicitations
    bisous à vous 4
    papy Christian

  6. Mamie dit :

    Bravo les 1er mille sont arrivés.les enfants sont contents.de les faire . Le parcourt est toujours aussi beau. Bonne route à vous quatre 😍😍😍

  7. Roulez Doudous dit :

    Merci à tous ! Déjà 1000km et bientôt 2 mois 🙂 Nous ne voyons pas le temps passé !

  8. Mickael C dit :

    Félicitations pour ces 1000 premiers km ! Vous m’impressionnez ! Bcp de choses vécues, et autant de souvenirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.