23 novembre 19 – De Hornopiren à Parque Pumalín, Lago Negro – 20 km (7181 km) – 67 km en bateau – 10 km en bus – J233

Ce matin, nous quittons Elizabeth, Sebas et Karim pour aller prendre le bateau. Nous les reverrons sûrement sur la route, ils ont prévu de prendre un bus sur une partie de l’Argentine. Karim est un ange, il offre un petit camion de chantier à Lucas. Bagarre en perspective étant donné que nous n’avons pas d’autre petit camion…

Nous sommes sur le quai à l’heure (9h30), nous y retrouvons Edson (rencontré à Bariloche) et faisons la connaissance de Klaus, un chilien, qui parcourt la carretera austral pendant ses vacances (seulement une petite vingtaine de jours !). En fait, il y a deux bateaux à prendre. Entre les deux, il y a 10 kilomètres à parcourir en environ 30 minutes. C’est impossible ! Heureusement, ils sont rodés avec le transport de vélo. A peine sur le bateau, ils réquisitionnent des véhicules pour les transporter. C’est ainsi que Diabolo et Satanas se retrouvent à l’arrière d’un pick-up ! Nous voilà partis pour 4h de traversée ! Nous sommes bien installés. Lucas va voir le poste de pilotage. Au top !

C’est le moment de descendre. Papa monte à l’arrière du pick-up pour sécuriser les vélos et les bagages car rien n’est attaché et nous avons du laisser le coffre ouvert. Maman, Martin, Lucas, Klaus et Edson montent dans le bus transporté par le bateau, de même que tous les piétons. Une fois sur la piste, nous sommes certains que cela n’aurait pas été possible !

L’embarquement sur le deuxième bateau est une formalité. La deuxième traversée est beaucoup plus courte, environ 30 minutes. Il se met à pleuvoir, comme prévu par la météo… Nous nous équipons tous avec nos tenues de pluie.

Papa remonte à l’arrière du pick-up pour la descente du bateau. Tout est déposé sur le parking. Nous sommes désormais dans le Parque Nacional Pumalín. Nous avons de la chance, il s’est arrêté de pleuvoir. Nous décidons donc de partir pour un camping qui se trouve à une vingtaine de kilomètres de là. Nous enlevons nos vestes, ça commence par de la montée.

Un peu plus loin, nous enlevons aussi nos pantalons de pluie, nous avons beaucoup trop chaud. Nous avançons dans une forêt très dense et très verte. Les montées sont (très) pentues ! C’est dur…

Il pleut de nouveau mais pas énormément. Nous avançons sans veste. Puis, la pluie s’intensifie. Nous nous arrêtons pour nous rhabiller. Nous avons tout de même de la chance, il ne fait pas froid.

Nous nous arrêtons à un premier camping, Las Cascadas. Il pourrait faire l’affaire mais dans 5 kilomètres, iOverLander nous annonce un camping où nous pourrions mettre les tentes à l’abri. Nous décidons donc de continuer notre route. Et nous ne sommes pas déçus ! Le camping est parfait !

Tout le monde va faire un petit tour au lac, sauf Maman qui préfère se changer car elle est bien mouillée. Puis nous installons tout et prenons le dîner tous ensemble. Il s’est arrêté de pleuvoir.

Nous filons ensuite nous coucher. La pluie a refait son apparition mais nous sommes bien au sec. Elle est annoncée aussi pour demain. Nous verrons ce qu’il en est…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.