09 janvier 20 – Cerro Castillo – J281

Le vent s’était calmé mais il s’est levé pendant la nuit. Dès 04h30, il souffle déjà très fort… Mais cela ne nous empêche pas de dormir. Nous nous levons vers 09h00. La pièce n’est pas ouverte alors nous prenons le petit-déjeuner dans la tente, du pain et du dulce de leche pour changer. Dehors, il fait très froid !

Nous patientons au chaud. Les enfants jouent aux Lego. Régulièrement, Papa et Maman vont faire un tour pour se dégourdir les jambes. Les fermetures éclair de la tente les agacent de plus en plus. Il va vraiment falloir que nous fassions une pause pour faire changer celle de la chambre. Le voyage est encore long !

C’est seulement un peu avant midi que Vanessa vient ouvrir… Nous nous pressons de nous installer au chaud. Papa file au magasin acheter le repas du midi mais il est fermé, il achète donc des empañadas et des parts de tarte au restaurant attenant.

Nous restons ensuite tranquille puis nous remarquons un 4×4 dehors, il a une plaque française. Maman va toquer à la fenêtre pour inviter les occupants à l’intérieur. Il s’agit de David et Marlène. Ils voyagent à bord de leur voiture. Nous discutons un moment puis ils envisagent de repartir en direction du parc Torres del Paine. Lucas sort pour aller aux toilettes et revient en courant, le vélo est tombé sur la tente ! Zut ! Nous nous précipitons dehors, ouf, elle n’a rien ! Le vent souffle tellement fort que la tente emporte le vélo, il est temps d’aller la planter à l’abri un peu plus loin dans l’herbe. A cet endroit, elle ne bouge plus !

David et Marlène partent, nous prenons le goûter puis Papa part faire les courses pour les prochains jours. Il n’y a pas beaucoup de choix au magasin et nous avons du mal à vraiment évaluer le nombre de jours qu’il nous faudra. Maman pense que le vent peut vraiment nous faire perdre du temps, 60 kilomètres, ça semble beaucoup désormais… Il semble y avoir quelques ravitaillements en chemin. Nous partons donc avec environ 3 jours de nourriture, nous verrons bien !

Au retour de Papa, c’est la déception… Le magasin n’avait pas grand chose en fruit et légume, uniquement UNE pomme, des oignons et des pommes de terre. Pas de spaghetti, uniquement des tallarines, pas de chips classiques non plus… Pas génial du tout… Il y aura sûrement des trucs dans le parc, mais ça va coûter une blinde… De toute façon, nous n’avons pas le choix, il nous faut faire avec.

Les enfants ont le droit de regarder un dessin animé, le dinosaure et la vallée des merveilles. Maman le regardait quand elle était petite. Deux jeunes femmes passent et demandent si la salle reste ouverte. Maman répond par la négative, Vanessa devrait venir d’ici peu. Le cycliste allemand qui porte ses affaires sur son guidon arrive, il monte sa tente à côté de la notre et file directement dessous.

A 18h30, Vanessa arrive pour fermer à clé. Papa cuisine dehors. Elle regarde les enfants et dit à Maman que nous pouvons rester manger dedans. Elle ne fermera pas ce soir. Nous prenons donc le dîner bien installés sur les canapés.

Deux chiliennes à pied arrivent à leur tour ainsi que Sofia. Elle a énormément poussé son vélo à cause du vent, est crevée et va rester ici demain ! Maman explique ce que Vanessa leur a dit, interdiction de dormir à l’intérieur.. Tout le monde installe donc sa tente.

Deux motards sont aussi de la partie ! C’est fou comme il y a du monde ce soir ! L’un d’eux vient demander où il y a de l’eau, Papa lui montre et se rend compte qu’il a oublié les œufs sur le feu dehors ! Comment vider sa bouteille d’essence… Fort heureusement, nous avons la bouteille de coca en réserve, ouf !

Le repas terminé, nous rangeons nos affaires et vidons les lieux. Pour une fois, nous allons nous coucher tôt ! Le vent souffle encore dehors, il fait très froid !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.