18 janvier 20 – De Villa Tehuelches à Gobernador Philippi – 49 km (9128 km) – J290

Quand le réveil sonne à 06h00, ce n’est pas facile de se lever, surtout pour les enfants !

Nous avons droit au soleil le temps de notre petit-déjeuner puis il se cache derrière les nuages. A 07h00, nous voyons passer Timothy qui prend la route.

Décollage à 08h20. Nous partons avec le vent, il nous pousse bien ! Le soleil finit par se montrer. En un peu plus d’une heure, nous avons déjà fait 20 kilomètres ! Nous passons devant un monument dédié au vent, ce n’est ni moche, ni beau, c’est juste sans intérêt…

Nous avançons toujours bien dans ce désert vert. Par moment, nous devons lutter car la route tourne et le vent est de profil mais de manière générale, il est derrière nous. Au bout d’un peu plus de deux heures, nous faisons une pause grignotage à l’abri d’un camion. La conductrice se repose.

Ça file, ça file ! Les kilomètres défilent. 11h30 et voilà déjà le carrefour Punta Arenas – Rio Gallegos.

Il y a une station-service. Nous nous posons à l’abri pour prendre notre déjeuner. Puis nous allons nous poser à l’intérieur pour boire un café. Nous réfléchissons à la suite de la journée. Il y a une estancia juste en face où nous pourrions éventuellement rester. Sinon, nous pouvons continuer notre route mais le vent souffle fort et nous ne savons pas si nous pourrons nous arrêter chez les carabineros… Au final, nous sommes fatigués alors nous allons voir en face. Adolfo nous accueille et nous montre une petite cabane réservée aux travailleurs. C’est sommaire mais il y a des lits. Ça fera l’affaire pour ce soir. Un des employés se repose d’ailleurs.

Pour demain, nous ne savons pas trop. Punta Arenas n’est plus qu’à 53 kilomètres mais la météo annonce un vent très fort et pas vraiment favorable… Surtout à la fin. Maman pense qu’il nous faudra deux jours.

Nous nous posons un peu et faisons une pause Tintin et le secret de la licorne puis Tintin et le trésor de Rackham le rouge. Toute la famille regarde les dessins animés. Les enfants sont captivés et vivent l’aventure à fond !

Nous prenons le goûter puis allons à pied à la station-service pour faire quelques courses. Si nous devons mettre un jour de plus, il nous faut un paquet supplémentaire de pâtes. Nous pensons de nouveau à la suite du voyage. Nous devrions arriver dans pas très longtemps à Ushuaïa, même en prévoyant plus d’un mois de vélo en France, cela va nous laisser plus de deux semaines. Nous nous demandons si ce serait une bonne idée d’aller faire un tour en Uruguay… Ça mérite réflexion… Nous sommes extirpés de nos pensées par des nandus qui se baladent.

Nous retournons à la ferme. Ce soir, nous n’allons pas faire de vieux os… D’ailleurs, nous lançons le dîner peu après 18h00. Nous mangeons puis nous couchons. Les matelas ne sont pas très confortables, Maman rajoute le sien par dessus. Martin et Lucas mettent une éternité pour s’endormir, Maman finit même par s’endormir avant eux !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.