01 février 20 – De Rio Ewan Sur à Tolhuin – 43 km (9664 km) – J304

La nuit a été vraiment tranquille, il n’y a eu aucun bruit. Ce matin, seul un rapace ricane au-dessus de nos têtes. Nous avons pourtant du mal à nous lever à 07h00, cela indique peut-être que nous avons besoin d’un peu de repos… Mais nous voulons rejoindre Ushuaia !

Nous prenons le petit-déjeuner presque dans le calme (Martin et Lucas sont là pour mettre l’ambiance…). Nous plions la tente, rangeons les sacoches… Notre routine habituelle… Nous sommes prêts à partir à 10h15.

De nouveau aujourd’hui, il n’y a pas beaucoup de vent. Le peu de circulation agace Papa, les voitures ont tendance à passer proche de nous, ce n’est pas des plus agréables… Le soleil est caché, nous avons même droit à un peu de pluie. Puis le ciel se dégage enfin !

Nous croisons Lucas, un cycliste argentin qui termine son tour du monde. Il compte quand même aller jusqu’en Alaska avant de rentrer chez lui !

Nous reprenons la route jusqu’à une cache. Au bord de la route, une voiture est arrêtée, le conducteur a pété une durite (de la voiture hein). Il est en train de réparer. Les enfants s’amusent avec ceux du véhicule et reçoivent des cadeaux, une voiture chacun ! Pendant ce temps, les parents sont allés chercher le container.

De nouveau nous repartons mais nous décidons de nous arrêter déjeuner avant Tolhuin. Il y a du soleil et nous serons bien ici. Pendant notre pause, un camion arrive, il repeint les lignes blanches (qui n’en ont pas franchement besoin). Mais au moins, cela nous occupe !

A peine repartis, nous sommes arrêtés par une voiture. Le conducteur nous prend en photo. Nous discutons un peu. Il s’agit de Silvana et Willy. Ils viennent d’Ushuaïa et font du camping dans le coin ce week-end. D’ailleurs ce soir, ils vont là où nous étions hier. Ils nous donnent leur numéro afin de convenir d’une date pour un asado chez eux. Super sympa ! Nous n’hésiterons pas à les contacter !

Encore quelques kilomètres et voilà Tolhuin. Nous allons à la Panaderia La Union. Il y a un monde fou ! Nous commandons quelques pâtisseries et des cafés. Puis nous demandons si nous pouvons rester pour la nuit dans cette fameuse casa de ciclistas. Nous attendons mais personne ne revient vers nous. Il faut dire qu’ils sont bien occupés ! Des cars et des minibus s’arrêtent ici et tous les voyageurs achètent quelque chose ! Ce n’est pas grave, nous allons faire des courses pour les jours à venir.

Nous voilà de retour. Ce coup-ci, c’est Emilio, le patron qui nous reçoit. Il nous emmène dans sa maison et nous montre où nous pouvons dormir. C’est plutôt confortable, il y a même des lits ! Nous nous installons et retournons à la boulangerie prendre le goûter.

Nous retournons à la maison, Maman met le blog à jour, nous laissons les enfants jouer. Nous nous reposons un peu puis allons dîner à la boulangerie. Nous allons ensuite nous coucher. Ushuaia n’est vraiment plus très loin !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.